Tir mortel d’Alec Baldwin : la police suspecte la présence d’autres balles réelles sur le plateau

Tir mortel d’Alec Baldwin : la police suspecte la présence d’autres balles réelles sur le plateau

ENQUÊTE - En conférence de presse, ce mercredi, le shérif du comté de Santa Fe a révélé que les enquêteurs suspectaient la présence de plusieurs balles réelles sur le plateau où la directrice de la photographie, Halyna Hutchins, a été tuée.

Près d'une semaine après le drame qui a coûté la vie à la directrice de la photo Halyna Hutchins au Nouveau-Mexique, la police de Santa Fe a livré, ce mercredi 27 octobre, une conférence de presse pour détailler les avancées de l'enquête. D'après un rapport préliminaire dévoilé en début de semaine, Alec Baldwin s'entraînait au maniement de son arme lorsqu'il a déclenché le tir qui a également blessé le réalisateur Joel Souza.

Toute l'info sur

Alec Baldwin auteur d'un tir mortel lors du tournage d'un western

"Près de 600 pièces à conviction ont été saisies sur le plateau", a indiqué le shérif Adan Mendoza. Parmi elles, 500 munitions, trois revolvers, mais aussi des costumes et des accessoires. "Nous pensons être en possession de l’arme à feu qui a été utilisée par Monsieur Baldwin. C’est l’arme dont est partie la balle. Nous avons également la douille de la balle en question", a-t-il précisé. 

"Nous suspectons la présence d’autres balles réelles sur le plateau. Mais je ne commenterai pas davantage la manière dont elles sont arrivées là", a-t-il ajouté, précisant que l’ensemble des munitions avaient été envoyées pour analyse dans les laboratoires du FBI à Quantico, en Virginie. "Les tests effectués détermineront si ce sont des balles réelles ou pas."

Alec Baldwin collabore à l'enquête

Au cours de cette conférence de presse, le shérif Mendoza a souligné que l’acteur Alec Baldwin, l’assistant Dave Halls qui lui a donné le revolver et l’armurière Hannah Guttierez Reed, qui a préparé l’arme en question, collaboraient tous les trois à l’enquête. Ces derniers jours, plusieurs professionnels ont dénoncé les manquements aux normes de sécurité de ces deux techniciens sur de précédents tournages.

Lire aussi

De son côté la procureure de Santa Fe, Mary Carmack-Altwies, a déclaré qu’il était trop tôt pour envisager de poursuivre l’un ou l’autre des protagonistes, estimant que l’enquête encore en cours devait permettre de déterminer les responsabilités de chacun. D'après les experts, il y a peu de chance que des poursuites criminelles soient engagés contre l'acteur de 63 ans.

Elle a toutefois assuré que des poursuites pénales ne sont pas exclues à ce stade. "C'est lui qui actionné l'arme", a-t-elle relevé. "Toutes les options sont sur la table à ce stade" et "personne n'est exclu" concernant d'éventuelles poursuites, a-t-elle aussi affirmé.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : Jean Castex et Olivier Véran donneront une conférence de presse à 19h

Présidentielle 2022 : blessé au poignet en début de meeting, Éric Zemmour porte plainte

Un vaccin qui "n'empêche pas la transmission", est-ce vraiment "du jamais-vu depuis Pasteur" ?

Télétravail, vaccination des enfants... Ce qui pourrait être annoncé à l'issue du Conseil de défense lundi

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.