Tir mortel sur un tournage : nouvelle plainte contre Alec Baldwin, pour "comportement dangereux"

Tir mortel sur un tournage : nouvelle plainte contre Alec Baldwin, pour "comportement dangereux"

JUSTICE - Une plainte a été déposée mercredi contre Alec Baldwin, qui a tué accidentellement une cinéaste sur un tournage. L'acteur est notamment accusé d'avoir "joué à la roulette russe" sans respecter les règles de sécurité en vigueur.

La situation d'Alec Baldwin se complique. Mamie Mitchell, employée comme scripte sur le tournage du western Rust, a porté plainte contre l'acteur, à l'origine du décès accidentel d'une cinéaste. Elle dénonce un préjudice "causé intentionnellement", source de "détresse émotionnelle". "Les événements qui ont abouti au déclenchement d'une arme chargée par M. Baldwin ne constituent pas une simple négligence", a également affirmé l'avocate de la plaignante, Gloria Allred, lors d'une conférence de presse à Los Angeles. 

Toute l'info sur

Alec Baldwin auteur d'un tir mortel lors du tournage d'un western

"Au contraire, de notre point de vue, il a choisi de jouer à la roulette russe lorsqu'il a actionné une arme sans l'avoir vérifiée et sans que l'armurière ne l'ait fait en sa présence", argue-t-elle. "Son comportement et celui des producteurs de Rust étaient dangereux", martèle-t-elle. 

Une plainte déjà déposée

Cette plainte est la deuxième - après celle déposée par Serge Svetnoy pour "négligence" - qui pèse contre l'acteur, réalisateur et producteur délégué de cinéma américain. Elle vise également l'assistant réalisateur David Halls, qui avait remis l'arme à Alec Baldwin en lui disant qu'elle était inoffensive, et l'armurière du tournage, Hannah Gutierrez-Reed, qui avait la responsabilité des armes à feu utilisées par l'équipe. 

Cette dernière a expliqué à plusieurs reprises qu'elle ignorait la présence d'une munition réelle sur le plateau. Quoiqu'il en soit, "M. Baldwin et les [autres] professionnels expérimentés savaient que l'arme en question n'aurait jamais dû lui être remise par l'assistant réalisateur" mais par l'armurière du tournage, expose Gloria Allred. 

Lire aussi

Les consignes de sécurité en vigueur dans l'industrie du cinéma aux États-Unis stipulent que l'armurier doit montrer explicitement à un acteur que l'arme est sûre puis la lui remettre directement. "Alec Baldwin savait que c'était la règle et qu'elle n'a pas été respectée. Et il n'a pas vérifié l'arme lui-même", fustige encore l'avocate.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 72.000 contaminations en 24 heures, un pic jamais atteint, selon O. Véran

Macron présente ses priorités pour la présidence française de l'UE ce jeudi lors d'une conférence de presse

Covid-19 : peut-on recevoir une dose de Moderna après une vaccination Pfizer (et inversement) ?

Avant son débat face à Bruno Le Maire, que propose Eric Zemmour sur l'économie ?

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : une troisième personne décédée

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.