Un an après "Le Consentement", Gabriel Matzneff a écrit un livre en réponse à Vanessa Springora

Un an après "Le Consentement", Gabriel Matzneff a écrit un livre en réponse à Vanessa Springora

MALAISE – Visé par une enquête pour viols sur mineurs de moins de 15 ans, suite à la parution du livre de Vanessa Springora, Le Consentement, Gabriel Matzneff a décidé de lui répondre dans un livre au titre évocateur : "Vanessavirus". Sans maison d’édition, il a lancé une souscription auprès de ses proches pour le faire imprimer.

Avec Le Consentement, Vanessa Springora a provoqué une déflagration dans le monde de l’édition, entraînant la chute de Gabriel Matzneff en racontant l’emprise qu’a exercé l’écrivain sur elle, dans les années 1980, alors qu’elle avait 14 ans et lui 36. Un an plus tard, le site spécialisé ActuaLitté a révélé ce mardi que l’octogénaire, qui s'était réfugié en Italie lorsque le scandale a éclaté, s'apprête à publier un ouvrage livrant sa version des faits. Son titre à lui seul est une provocation : Vanessavirus.  

Dans un premier temps, Gabriel Matzneff aurait approché plusieurs éditeurs pour se faire publier de façon classique, avant d’opter pour la solution de l’autoédition. "Le livre nous été proposé à nous comme à de très nombreuses maisons qui n'en ont pas voulu. Nous n'avons aucune relation avec cet auteur", a déclaré à l'AFP une porte-parole des éditions du Rocher, qui ont par le passé publié une revue faisant l’apologie de l’auteur.  

Toute l'info sur

L’affaire Gabriel Matzneff, écrivain accusé de pédocriminalité

Mis au ban de la société française, je ne pouvais pas disparaître avant d’avoir murmuré quelques mots à l’oreille de Vanessa.- Gabriel Matzneff, dans un courrier adressé à ses proches

De son côté Léo Scheer, qui avait republié en 2005 L'essai Les moins de seize ans, a indiqué au site spécialisé Actuallité avoir été contacté pour participer à une souscription privée afin de financer la sortie de l’ouvrage. "J'ai reçu la lettre, il y a trois semaines environ. Et je ne l'ai plus. Je ne l'ai pas gardée", a-t-il affirmé, précisant ne pas avoir l'intention d'acheter le livre.  

Dans ce courrier, que L’Obs s’est procuré, Gabriel Matzneff explique sa démarche : "La chasse à l’homme dont depuis les derniers jours de décembre 2019 je suis le gibier est une abomination", écrit-il. "Si durant les mois d’hiver et de printemps 2020, j’ai puisé en moi le courage de résister à la tentation du suicide, ce fut pour une raison supérieure : mis au ban de la société française, je ne pouvais pas disparaître avant d’avoir murmuré quelques mots à l’oreille de Vanessa."

D’après l’hebdomadaire, 200 exemplaires vont être disponibles au prix de 100 euros pour la version classique. Et 650 euros pour la version dite "premium"… dédicacée par l’écrivain.

Lire aussi

Contactée par l’AFP, Vanessa Springora a affirmé n’avoir "aucun commentaire" à faire sur ce projet. Son livre, Le Consentement, qui s’est vendu à près de 300.000 exemplaires, est en cours d’adaptation au cinéma par la réalisatrice Vanessa Filho, qui avait mis en scène en 2018 le drame Gueule d’Ange, avec Marion Cotillard. Le casting n’a pas encore été annoncé. 

Gabriel Matzneff, lui, n’en a pas fini avec la justice. Visé par une enquête pour viols sur mineurs de moins de 15 ans, il doit être jugé en septembre 2021 dans une autre procédure, pour apologie de crime, devant le tribunal correctionnel de Paris, où il a été cité à comparaître par L’Ange Bleu, l’association de prévention de la pédophilie.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - 83 Palestiniens tués dans des raids israéliens depuis lundi, selon un nouveau bilan du Hamas

Traque dans les Cévennes : paranoïaque, passionné d'armes... quel est le profil du fugitif ?

EN DIRECT - Covid-19 : la finale de la Ligue des champions déplacée d'Istanbul à Porto

Remontées mécaniques, parcs d'attractions, clubs libertins : les absurdités des réouvertures à venir

Israël sous le choc après la diffusion du lynchage d’un homme en direct à la télévision

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.