Une tribu du Vanuatu le vénérait comme un dieu : "L’esprit du prince Philip continue de vivre"

Une tribu du Vanuatu le vénérait comme un dieu : "L’esprit du prince Philip continue de vivre"

SPIRITUEL – À l’autre bout du monde aussi, on a pleuré la mort du duc d’Edimbourg. Deux villages de l’archipel du Pacifique, qui le considéraient comme une divinité depuis plus de 50 ans, assure que l’époux de la reine Elizabeth II est encore parmi nous.

Personne ne sait exactement comment ni pourquoi ce culte a commencé. La mort du prince Philip vendredi 9 avril a mis au jour une religion que beaucoup avait oubliée, dont le duc d’Edimbourg lui-même était la divinité centrale. 

Deux villages reculés du Vanuatu, un pays au sud de l'océan Pacifique composé de plusieurs dizaines d'îles, vénéraient l’époux de la reine Elizabeth II depuis des décennies. Sur l’île volcanique de Tanna, les habitants de Yaohnanen et Yakel aussi ont pleuré la disparition de leur idole dont ils affichaient fièrement la photo devant les journalistes de l’AFP.

Toute l'info sur

La mort du prince Philip endeuille la couronne britannique

Alors que la Royaume-Uni a débuté une semaine de deuil, les villageois du Vanuatu ont organisé leur propre cérémonie d’hommages. L’AFP rapporte que les anciens se sont retrouvés ce lundi 12 avril sous un drapeau britannique en berne. "Le lien entre les habitants de l’île de Tanna et le peuple anglais est très fort. Nous envoyons nos condoléances à la famille royale et au peuple anglais", a déclaré un l’un d’eux cité par la BBC. Les prochaines semaines devraient être marquées par des danses rituelles, un défilé et une mise en avant des souvenirs du défunt pour saluer sa mémoire. Le prince Philip lui-même a contribué à cette collection d’objets à son image, faisant parvenir à la tribu au fil des ans des photos de lui. Il avait même reçu cinq villageois au château de Windsor en 2007.

Charles ou William prendront-ils la relève ?

Né dans les années 1960 pour les uns, dans les années 1970 pour les autres, le Prince Philip Movement a pris une autre dimension lors de la visite du couple royal dans la région en 1974. Pour expliquer cette improbable déification du duc, les anthropologues sont allés piocher dans les légendes locales. L’une d’elle raconte qu’un esprit a quitté une montagne voisine, s'est envolé pour un pays lointain et a épousé la femme la plus puissante du monde. Un esprit qu’aurait donc incarné le prince Philip, marié à celle qui dirige le Commonwealth. "C’est le parcours d’un héros, une personne qui a démarré une quête et a littéralement remporté la princesse et le royaume", souligne un spécialiste auprès de la BBC.

Lire aussi

Mais quelle suite écrire à cette histoire si son personnage principal n’est plus ? Ce lundi 12 avril, les chefs locaux ont pris la parole chacun leur tour pour dire ce que signifiait la mort du duc pour leur culte. "L'esprit du prince Philip a quitté son corps, mais il continue de vivre", a expliqué à l'AFP Albi, le chef du village de Yakel, sans pouvoir dire quel sera sa prochaine incarnation. Certains imaginent déjà le prince Charles ou le prince William prendre la relève. Mais "il est trop tôt pour dire où il habitera"

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : Macron appelle les Anglos-Saxons à arrêter de "bloquer" les exportations de vaccin

"Je n'avais jamais subi une telle violence" : le maire de Nice Christian Estrosi annonce qu'il quitte Les Républicains

EN DIRECT - Procès Lelandais : "J'ai dit ce qui s'est passé", conclut l'ancien maître-chien

Covid-19 : voisin de l'Inde, le Népal pourrait faire face à une situation encore plus incontrôlable

Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a tenté de s'interposer

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.