Vers un accord dans la succession de Johnny ? "Les conditions ne sont pas remplies", répond l'avocat de Laura Smet

FEUILLETON - Pour l'avocat de Laura Smet, invité de David Pujadas sur LCI, les conditions pour un accord entre Laeticia Hallyday et les enfants aînés de Johnny ne sont aujourd'hui "pas remplies".

Depuis la décision vendredi du tribunal de grande instance de Nanterre, il n’y a eu "aucun contact" entre les deux parties. C’est ce qu’a indiqué l’avocat de Laura Smet sur LCI ce lundi soir. "Force est de constater qu’aujourd’hui, les conditions ne sont pas remplies", a indiqué Emmanuel Ravanas. Un peu plus tôt, l'avocat avait souhaité que "pour le 15 juin (date de l’anniversaire de Johnny, ndlr)", un "point d'équilibre" puisse être trouvé entre Laeticia Hallyday, David Hallyday et Laura Smet, laissant entrevoir un possible accord.

"Mes propos ont été surinterprétés", a nuancé sur notre plateau le défenseur de la fille aînée de Johnny Hallyday. Vendredi, le juge des référés du tribunal de grande instance de Nanterre a, dans l’attente que le litige soit tranché sur le fond, ordonné le gel d'une partie des avoirs et droits d'auteur et d'interprétation de leur père et a fait interdiction à sa veuve Laeticia "de vendre ou de disposer" de ses propriétés françaises, à Marnes-la-Coquette (Hauts-de-Seine) et à Saint-Barthélémy. Il a en revanche refusé à Laura et David le droit de regard qu'ils réclamaient sur l'album posthume de leur père qui doit paraître en 2018.

En vidéo

Pour la première fois, Laeticia se livre et règle ses comptes avec Laura et David

"Pour pouvoir construire un accord, il faut une totale coopération et transparence"

Si l’avocat de Laura Smet dit "avoir pris acte de la décision", il estime que les deux aînés de Johnny Hallyday ont "appris beaucoup de choses en cours de procédure". Et de développer : "Aujourd’hui, pour pouvoir construire un accord, il faut un certain nombre de conditions, il faut une totale coopération et il faut une totale transparence. Depuis le début de ce dossier, ces deux vertus ont singulièrement manqué. (…) Mais le pire n'est jamais sûr, les choses peuvent évoluer". Avant d'ajouter qu'aujourd'hui "force est de constater (que) les conditions ne sont pas remplies."

Laura Smet, artiste, fille d’artiste, demande à être associée au destin de l’œuvre de son pèreEmmanuel Ravanas

"Laura Smet, artiste, fille d’artiste, demande à être associée au destin de l’œuvre de son père", a poursuivi son avocat qui a indiqué qu’elle subissait "un certain nombre d’attaques sur le patrimoine qu’elle aurait pu avoir et sur le nom qu’elle porte". 

Du côté de Laeticia Hallyday, on s’est dit ouvert à la discussion même si, précise Me Ardavan Amir-Aslani, "aucune initiative n’a été lancée, ni par Laeticia, ni d’ailleurs par la partie adverse. Mais Laeticia Hallyday ne rejettera jamais une main qui lui serait tendue." 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Succession de Johnny Hallyday : le grand déballage

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter