Vers une réouverture anticipée des musées ? Voici à quoi pourrait ressembler le protocole sanitaire

Vers une réouverture anticipée des musées ? Voici à quoi pourrait ressembler le protocole sanitaire

ÉPIDEMIE - Les musées français sont fermés depuis des fin octobre, mais jeudi 4 février, le Premier ministre a évoqué la possibilité d'une future réouverture. En termes de protocole sanitaire, les établissements pourraient s'inspirer de nos voisins européens.

100 jours qu'ils patientent... Comme tous les lieux culturels, les musées français ont dû fermer leurs portes le 30 octobre dernier, avec l’entrée en vigueur du deuxième confinement. Et les espoirs d'une possible réouverture, d'abord à la mi-décembre puis fin janvier, se sont envolées face à la flambée épidémique, au grand des acteurs culturels qui multiplient depuis pétitions et tribunes dans la presse. Le Premier ministre Jean Castex a d'ailleurs évoqué lors de son allocution, ce jeudi soir depuis l'Élysée, pour la première fois, la possibilité d'une réouverture anticipée de certains établissements, sans pour autant donner de dates précises.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

S'inspirer des expériences à l'étranger

Une petite lueur d'espoir pour les professionnels du secteur qui doivent s'entretenir ce lundi avec la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, lors d'une réunion de travail sur visioconférence. Ils réclament depuis des semaines une réouverture rapide, même partielle, en s'appuyant sur des expériences de réouvertures, notamment en Italie et en Espagne où les musées sont accessibles au public. 

Au musée Guggenheim de Bilbao, depuis maintenant huit mois, un protocole sanitaire particulièrement strict a été mis en place. Prise de température à l'entrée pour chaque visiteur, signalétique au sol pour indiquer le sens de la visite et créneaux d'horaires restreints sont désormais de rigueur. "Le musée ne peut recevoir que 400 personnes par heure. Il y a des salles où il ne peut y avoir que cinq personnes en même temps, voire parfois une seule", explique son directeur, Juan Inacio Vidarte. Et les visiteurs, eux, se disent ravis. "Il n'y pas beaucoup de monde et on peut donc profiter davantage de l'exposition", explique une touriste.

Il faut arrêter d'infantiliser les directeurs d'institutions - Emma Lavigne, directrice du Palais de Tokyo

Au Palais de Tokyo à Paris, on attend toujours le feu vert des autorités. Tout est prêt déjà pourtant pour accueillir le public dans le respect du protocole. "ll y a peu d'œuvres et elles sont très dispersées dans un immense espace afin de permettre une contemplation sans que les personnes s'agglutinent autour d'elles", explique Emma Lavigne, la directrice du Palais de Tokyo Les musées se déclarent prêts à respecter une jauge encore plus réduite ou à ne recevoir que les étudiant ou les scolaires, dans un premier temps. "Il faut arrêter d'infantiliser les directeurs d'institutions qui savent très bien ce qu'ils peuvent proposer pour que soit un moment d'évasion", insiste la directrice.

Ces derniers jours, la fronde des musées s'amplifie contre des mesures qu'ils estiment ne pas mériter. Une pétition signée par plusieurs centaines de responsables de musées, fondations, écoles et centres d’arts a été lancée la semaine dernière sur le site Change.org. Dimanche 31 janvier, une tribune intitulée "L’art est contagieux, rouvrons les musées !" a été publiée dans le journal Le Monde. Parmi les signataires, l'animateur Stéphane Bern, la journaliste Florence Belaikacem, la chanteuse Carla Bruni-Sarkozy ou encore l'actrice Elsa Zylberstein. "Pourquoi maintenir les musées fermés si l'on n'y mange pas, n'y boit pas, n'y fume pas, n'y touche rien, si l'on n'y parle peu et si l'on s'y croise à peine ?", s'interrogent-ils.

Lire aussi

Comme un encouragement, les amateurs d'art pourront se rendre dès ce lundi à la fondation Maeght, située près du village de Saint-Paul-de-Vencen dans le Sud-Est de la France. L'établissement a annoncé la réouverture au public lundi de ses jardins, un musée à ciel ouvert qui accueille une centaine de sculptures signées des plus grands noms de l’art moderne. Emboîtant le pas au musée Rodin à Paris, dont le jardin se visite à nouveau depuis le 16 janvier, la fondation a obtenu l'autorisation de la préfecture des Alpes-Maritimes de recevoir des visiteurs.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : l'OMS conseille aux plus de 60 ans et aux personnes vulnérables de ne pas voyager

Joséphine Baker : quand un cercueil (presque) vide entre au Panthéon

Paris : une professeure du lycée Montaigne violemment agressée en plein cours par un élève

EN DIRECT - Présidentielle : Eric Zemmour est l'invité du 20h de TF1

Variant Omicron : pourquoi l'OMS appelle-t-elle à ne pas fermer les frontières ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.