Victoria Abril, Francis Huster, Pierre Arditi... Les comédiens à ne pas manquer au théâtre en ce début d'année

Victoria Abril, Francis Huster, Pierre Arditi... Les comédiens à ne pas manquer au théâtre en ce début d'année

CULTURE
DirectLCI
SUR LES PLANCHES - Qui dit rentrée, dit rentrée théâtrale. Et ce début 2018 sent déjà bon les succès avec de grands noms au rendez-vous. LCI a sélectionné pour vous 10 pièces à voir pour bien commencer l'année.

Trois coups frappés au sol. Et nous voilà embarqués ailleurs le temps de la pièce. Le début de l'année 2018 voit son flot de nouveautés débarquer dans les théâtres parisiens. Des pièces qui prendront leurs quartiers d'hiver dès la fin du mois de janvier. L'occasion pour certains succès de la saison précédente de s'offrir une mini-tournée d'adieux. Pierre Arditi, Francis Huster, Victoria Abril, Emmanuelle Devos, Anne Parillaud... Les plus grands comédiens français vous donnent rendez-vous sur les planches. LCI a sélectionné les 10 pièces à voir pour bien commencer l'année, avec une bonne dose de comédies.

"Douce-amère"

L'usure du couple à l'épreuve de la scène. Mélanie Doutey incarne Elisabeth, une épouse qui ne rêve que d’être libre après huit années passées auprès de Philippe. Les prétendants défilent face à un mari qui ne sais plus trop quoi faire, joué par Michel Fau, qui est également le metteur en scène. Une nouvelle adaptation de la pièce de et avec Jean Poiret.

Où ? Bouffes parisiens.

Quand ? À partir du 16 janvier.

Combien ça coûte ? De 10 à 60€ (hors frais de réservation et hors samedi soir).

"La Garçonnière"

Le succès a été tel l'an dernier que Guillaume de Tonquédec et Claire Keim repartent dans l'Amérique des années 50. Lui incarne un employé de bureau qui prête son appartement à son supérieur pour qu'il y amène sa maîtresse. Elle est la maîtresse du patron, dont est fou amoureux l'employé. Entre l'amour et sa carrière, quel choix va-t-il faire ? La pièce a été nommée six fois aux Molières l’an dernier. Un argument de plus pour se ruer sur les 40 dernières représentations. 

Où ? Théâtre de Paris.

Quand ? A partir du 16 janvier.

Combien ça coûte ? De 22 à 63€. 

"Deux mensonges et une vérité"

Un couple peut-il encore se surprendre après 27 ans de mariage ? Philippe (Lionnel Astier) et Catherine (Raphaëline Goupilleau) ne partagent pas le même avis sur la question. Chacun va livrer à l'autre trois anecdotes : deux sont vraies, l'une est fausse, à eux de trouver laquelle. Si Madame y arrive sans peine, c'est beaucoup plus difficile du côté de Monsieur. La pièce, co-écrite par Sébastien Blanc et Nicolas Poiret, le fils de Jean Poiret, s’annonce pleine de… surprises.

Où ? Théâtre Rive Gauche.

Quand ? A partir du 17 janvier.

Combien ça coûte ? De 27 à 45€ (-40% sur toutes les catégories du 17 au 30 janvier).

"Les Inséparables"

Un brillant peintre en pleine crise d'inspiration hérite d'un luxueux appartement que lui a légué une femme qu'il ne connaît pas. Un appartement qui va lui faire faire un bond en arrière de 50 ans, sur les traces du grand-père qui l'a élevé. Deux histoires se superposent dans cette pièce qui parle de transmission, sur fond de secret de famille. Avec Didier Bourdon, Valérie Karsenti et Thierry Frémont.

Où ? Théâtre Hébertot.

Quand ? A partir du 24 janvier.

Combien ça coûte ? De 15 à 65€ (la catégorie 1 à 40€ au lieu de 58€ pour les premières).

"Nuit d'ivresse"

On se souvient tous de la pièce culte de la troupe du Splendid, adaptée ensuite au cinéma. Josiane Balasko en a réécrit une nouvelle version pour la scène. Dans le rôle de l'animateur télé Jacques Belin ? Jean-Luc Reichmann qui se réveille auprès d’un homme qu'il ne connaît pas (Thierry Lopez) après une folle nuit d'ivresse.

Où ? Théâtre de la Michodière.

Quand ? A partir du 25 janvier.

Combien ça coûte ? De 18 à 49€, 53€ le samedi soir.

"Paprika"

Victoria Abril dans une pièce écrite par Pierre Palmade. On ne sait pas vous mais nous, ça nous donne déjà très envie de nous jeter sur cette comédie de boulevard qui met aux prises Eva (Victoria Abril) face à un jeune homme qui prétend être son fils (Jean-Baptiste Maunier). On imagine tout ça bien relevé, à l'image du titre du spectacle.

Où ? Théâtre de la Madeleine.

Quand ? A partir du 27 janvier.

Combien ça coûte ? De 29 à 60€ (réductions pour les premières en réservant sur le site du théâtre).

"A droite, à gauche"

Là aussi, c’est une reprise. La pièce de Laurent Ruquier s'offre 15 dernières représentations à Paris après avoir triomphé dans toute la France. Francis Huster, acteur riche, célèbre et de gauche, y fait face à Régis Laspalès, ouvrier chauffagiste de droite. Les idées s’affrontent, les débats fusent et les rires se multiplient dans la salle. Attention, la pièce ne se joue plus au théâtre des Variétés mais bien au Comédia.

Où ? Le Comedia.

Quand ? A partir du 30 janvier.

Combien ça coûte ? De 22 à 61€.

"Quelque part dans cette vie"

Pierre Arditi, ancien prof de littérature anglaise qui vit reclus dans une petite ville portuaire des Etats-Unis, voit sa vie chamboulée par l'arrivée d’Emmanuelle Devos. La mise en scène de cette pièce d'Israël Horovitz (librement adaptée par Jean-Loup Dabadie) est signée, comme pour chaque pièce au théâtre Edouard VII, Bernard Murat.

Où ? Théâtre Edouard VII.

Quand ? A partir du 2 février.

Combien ça coûte ? De 15 à 66€ (hors frais de réservation). Tarifs moins de 26 ans et étudiants disponibles.

"Le Fils"

Florian Zeller clôt sa trilogie familiale avec un casting 5 étoiles, réunissant Yvan Attal, Anne Consigny et le jeune Césarisé de La Tête Haute Rod Paradot. L’histoire bouleversante de deux parents qui tentent de redonner le goût de vivre à leur adolescent de 17 ans.

Où ? Comédie des Champs-Elysées.

Quand ? A partir du 3 février.

Combien ça coûte ? De 20 à 53€ (-50% pour les premières, du 3 au 11 février).

"Le Lauréat"

Anne Parillaud campe la Mrs Robinson qui a fait tourner la tête de Dustin Hoffman au cinéma. Il s'agit de la première adaptation sur scène en France du roman de Charles Webb, The Graduate, dans lequel une femme d'âge mûr séduit un jeune diplômé de 21 ans. 

Où ? Théâtre Montparnasse.

Quand ? A partir du 8 février.

Combien ça coûte ? De 18 à 52€ (-50% du 8 au 11 février).

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter