VIDÉO - À 92 ans, la Normande "Colette" est en lice pour les Oscars, découvrez son histoire

VIDÉO - À 92 ans, la Normande "Colette" est en lice pour les Oscars, découvrez son histoire

COUP DE COEUR - À 92 ans, Colette Marin-Catherine est l'héroïne d'un documentaire nommé pour les Oscars de dimanche. Pendant 25 minutes, on suit cette ancienne résistante normande entreprendre un émouvant parcours mémoriel jusqu'au camp de concentration de Dora, en Allemagne, où son frère a trouvé la mort. Nous l'avons rencontré.

Un documentaire bouleversant et nécessaire. Rare sont les fois où de tels témoignages parviennent jusqu’à Hollywood. C’est pourtant le cas de "Colette", un documentaire qui suit le parcours mémoriel d’une Normande de 92 ans, qui a été nommé cette année dans la catégorie  "Meilleur court métrage documentaire" (Découvrez son histoire dans la vidéo ci-dessus).

Dans ce documentaire d’une trentaine de minutes, on découvre Colette Marin-Catherine, 92 ans, ancienne résistante, qui accepte pour la première fois de sa vie d’aller en Allemagne, sur les ruines du camp de concentration de Dora, où son frère bien aimé, Jean-Pierre, est mort d’épuisement le 22 mars 1945, déporté parce qu’il s’était engagé dans la résistance. Un camp qui a accueilli de sa création en août 1943 à sa fermeture en avril 1945 60.000 prisonniers, et dont 30.000 d’entre eux ne sont jamais revenus. "Si la colline pouvait parler, je pense qu'on entendrait des hurlements", lance la nonagénaire sur place.

Qu’est-ce que je ferai le jour des Oscars ? Eh bien la vaisselle, comme d’habitude"- Colette Marin-Catherine

Depuis les années 2000, Colette, qui vit dans un petit HLM de Caen, parcourt la France pour participer à des conférences, rencontrer des jeunes, perpétuer le travail de mémoire en racontant son engagement pendant la guerre, et surtout celui de son frère. En 2018, elle fait la connaissance de Lucie, apprentie historienne. Le documentaire raconte aussi cette relation très forte entre ces deux femmes, que plus de soixante-dix ans sépare, et qui font le chemin ensemble jusqu’à Dora. 

Un voyage pudique mais très émouvant immortalisé par l’américain Anthony Giacchino et la française Alice Doyard,et qui a déjà été primé dans plusieurs festivals américains, comme celui de Palm Springs. Pas de quoi émouvoir pour autant Colette, qui a confié à nos caméras que dimanche, jour de la cérémonie, elle n’avait pas l’intention de changer ses plans. "Qu’est-ce que je ferai le jour des Oscars ? Eh bien la vaisselle, comme d’habitude"

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Proche-Orient : Biden exprime son soutien au cessez-le-feu auprès de Netanyahu

Gérald Darmanin s'invite à la manifestation des policiers devant l'Assemblée le 19 mai

La Commission européenne préconise-t-elle réellement de fixer la retraite à 70 ans ?

EN DIRECT - Covid-19 : 22.749 personnes hospitalisées, dont 4189 en réanimation, la baisse se poursuit

La Mexicaine Andrea Meza sacrée Miss Univers, Amandine Petit aux portes du top 10

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.