Liseron Boudoul, portrait d'une journaliste dans l’enfer de Kaboul

Liseron Boudoul, portrait d'une journaliste dans l’enfer de Kaboul

PORTRAIT - Actuellement en Afghanistan, la reporter de guerre de TF1 témoigne tous les jours de la situation dramatique dans le pays. Portrait d'une spécialiste des terrains dangereux.

C'est la première journaliste française à être entrée dans Kaboul. Grand reporter pour TF1, Liseron Boudoul couvre actuellement avec Romain Reverdy les évènements dramatiques qui secouent l'Afghanistan, retombé entre les mains des Talibans. Spécialiste des terrains dangereux, la reporter de guerre fait partie des correspondantes de guerre françaises les plus aguerries. Elle a d'ailleurs partagé son expérience en 2019 en publiant un livre intitulé Elles risquent leur vie avec Anne-Claire Coudray, Anne Barrier, Marine Jacquemin et Patricia Allémonière. 

Toute l'info sur

L'Afghanistan aux mains des talibans

Epaulée à la caméra par Romain Reverdy, jeune journaliste qui a fait ses armes en Colombie et qui a rejoint TF1 il y a un an, Liseron Boudoul est l’une des rares journalistes occidentales encore présentes sur place. Passionnée du terrain, Liseron Boudoul a toujours voulu être journaliste. Diplômée de Sciences Po, c'est tout naturellement qu'elle opte pour la politique. Elle fait ses armes à la radio à RFI puis à France Inter avant d'intégrer la rédaction de LCI. Elle est ensuite engagée au service des informations générales de TF1 où elle se penche sur les problèmes de la violence dans les banlieues.

Elle a toujours une valise prête pour partir

La chaîne décide alors de l'envoyer en Irak, où elle fait ses preuves. Elle raconte que sa vocation de grand reporter lui est apparue en 2011, avec le Printemps arabe. Animée par l'envie d'informer et de se rendre dans des zones violentes, celle qui aime à croire qu'elle a une petite étoile qui la protège enchaîne les reportages : en Palestine, au Mali, en Libye, en Syrie.

Lire aussi

En février 2018, elle obtient le prix Grand Reporter lors de cérémonie des Lauriers de la radio et de la télévision pour ses reportages en Irak et en Syrie. Toujours prête à partir à l'autre bout du monde – ses proches racontent qu'elle a toujours deux valises prêtes pour partir, une chez elle, une à la rédaction de TF1 – Liseron Boudoul a frôlé la mort à plusieurs reprises. Mais cela n'a jamais altéré sa soif d'informer et de donner la parole à des femmes et des hommes qui ne l'ont plus, sans jamais tomber dans les travers de la mise en scène. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : Wejdene éliminée, Bilal Hassani arrive en tête du classement

Covid-19 : l'anxiété des Français atteint un niveau proche de celui du premier confinement

EN DIRECT - Covid-19 : le seuil d'alerte de 50 cas pour 100.000 de nouveau franchi en France

"The Voice All Stars" : qui a le plus de chances de remporter la finale ?

Rémy Daillet, figure des milieux complotistes, mis en examen pour association de malfaiteurs terroristes

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.