VIDÉO - Amandine Petit, Miss France 2021 : "Je suis là pour véhiculer de la bonne humeur"

VIDÉO - Amandine Petit, Miss France 2021 : "Je suis là pour véhiculer de la bonne humeur"

INTERVIEW - Fraîchement couronnée reine des beautés des Français au Puy du Fou, la Normande de 23 ans est passée par TF1 où elle était l'invitée du 13H. L'occasion était trop belle pour lui poser quelques questions.

Son naturel a séduit les téléspectateurs. Il nous a totalement conquis. Amandine Petit a poursuivi son marathon médiatique post-élection ce lundi 21 décembre avec une étape très attendue. Celle qui "marque symboliquement le début de l'aventure Miss France", selon Sylvie Tellier. 

Invitée du 13H de Jacques Legros, la nouvelle reine de beauté des Français a pris quelques minutes de son emploi du temps chargé pour répondre à nos questions. D'une aisance déconcertante face à la caméra, la jeune femme de 23 ans n'a qu'une idée en tête : faire retrouver leur sourire aux Français. Et franchement ? C'est bien parti. Rencontre.

Toute l'info sur

Amandine Petit, Miss Normandie, devient Miss France 2021

Moins de 48heures après l'élection, comment allez-vous et surtout comment vont vos pieds ? 

Ça va très, très bien. Je pense que ça ne pourrait pas aller aussi bien qu'actuellement. Honnêtement, je suis encore sur un petit nuage. C'est merveilleux ce qui m'arrive. Et alors pour mes pieds, je vous avoue que je pense les avoir laissés dans un coin au Puy du Fou. Il va falloir qu'ils se remettent de leurs émotions. J'ai des cloques partout. Je ne vais pas vous mentir, ils sont encore un peu engourdis. Mais voilà, on a rechaussé les talons dès aujourd'hui. On tient le coup. 

Samedi, vous avez marqué le public avec une définition :  "Je suis petite par le nom, mais grande par l’ambition". C’est la Normandie qui vous a rendue si conquérante? 

C'est une part de la Normandie effectivement. Comme vous avez pu le voir avec le costume régional, on a été hyper conquérant. Je représentais toute la Normandie avec toute cette force que j'ai pu emmener avec moi. Le costume était merveilleux. "Big up" au couturier qui me l’a fait. Mais c'est aussi tout le soutien que j'ai pu recevoir. Il n'était pas qu’en Normandie puisque si j'ai été élue Miss France, c’est grâce à toutes les personnes qui ont voté pour moi. Merci à vous parce que cette phrase sortait du fond du cœur. J’ai reçu des messages de soutien pendant toute la période de préparation. Et franchement si j'ai gardé cette positivité pendant tout ce temps qui n’est pas forcément toujours facile, c’est bien grâce à vous. 

Tous les habitants de votre village natal de Bourguébus, dans le Calvados, sont très fiers. On a entendu vos parents, vos grands-parents. Mais que vous a dit votre soeur aînée Pauline après votre sacre ?

C’était beaucoup d'émotion. Au début, on ne s’est pas dit grand-chose. On a pleuré plus qu'on a parlé. Mais elle était très, très fière de moi et de mon parcours. Quand je l’ai vue hier, elle m'a regardée avec des yeux pleins d'étoiles et cette émotion-là est incroyable. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Amandine Petit (@amandinepetitfanoff)

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Amandine Petit (@amandinepetitfanoff)

Lire aussi

Malika Ménard, Miss Normandie devenue Miss France 2010, c'est un peu votre marraine, la bonne fée ?

Oui, je dirais ça aussi. Moi, je l'appelle ma grande sœur parce que très honnêtement, c'est elle qui m'a mis le pied à l'étrier. Elle m'a fait faire mes premiers pas au sein de Miss Normandie. Elle m'avait inscrite il y a cinq ans et sans elle, je ne suis pas sûre que j'aurais eu l'audace de me présenter. Donc, je ne la remercierai jamais assez. 

Dans l'interview que vous aviez donnée à LCI avant l'élection, vous disiez que votre job de rêve c’était "Ambassadeur du bonheur, un job imaginé par Coca-Cola". Mais être Miss France, ce n’est pas aussi être ambassadrice du bonheur ?

Complètement, ça véhicule tout à fait ça. Depuis samedi, mon quotidien est incroyable. Qui n'a jamais rêvé d'arriver comme moi hier (dimanche, ndlr) dans un palace magnifique, avec une garde-robe et un stylisme merveilleux, coiffeur et maquilleur aux petits soins? Ambassadrice du bonheur, je suis là pour ça.  Je suis là pour vous véhiculer toute cette bonne humeur. J'espère que j'y arriverai et qu’on gardera cette positivité pendant toute l'année 2021. 

Dans la même interview, vous nous disiez parler à votre chat tous les matins. Comment s’appelle-t-il et est-ce qu’il va participer à l’aventure Miss France avec vous ?

Il s’appelle Oslo et non, il ne participera pas à l'aventure Miss France avec moi pour le moment. Il a ses repères là où il habite, donc je ne vais pas le changer d'environnement. Par contre, je serai ravie de le retrouver. Je pense qu'il ne se rend pas compte, mais j'imagine qu'il était derrière l'écran quand même pour me soutenir. Je ne suis pas sûre qu'il ait voté en revanche (rires).

Le maître-mot de mon année, ce sera la simplicité, l'authenticité et garder toujours le sourire. - Amandine Petit

Vous vous êtes découvert une passion pour la cuisine pendant le confinement. C’est quoi votre spécialité ? 

Habituellement, je suis plus salée que sucrée, mais pour la cuisine, je suis quand même plus forte en sucré. Ce sont des choses un peu plus basiques pour moi. Les cookies, j'adore ! 

Après votre élection, vous avez proposé à Iris Mittenaere de lui faire des tripes à la mode de Caen, non ?

(Elle rit) Alors je pense que je les achèterai parce que que c'est bien trop compliqué à faire. Ce n’est pas le repas le plus glamour, mais je vous assure que c'est superbe. Après, c'est particulier. 

Il paraît que J’irai où tu iras de Céline Dion vous met immédiatement de bonne humeur… On est prêt à vous suivre mais la prochaine étape pour vous, c’est quoi ?

C'est une pause, un petit peu de vacances et ensuite on se retrouve pour sillonner les routes de France. Pour le moment, je n'ai pas mon planning. Mais j'espère retrouver les Français là où j'irai. J'ai hâte de les rencontrer. 

Elodie Gossuin dit de vous : "Elle est très positive et très drôle. Je pense qu’elle a beaucoup d’humour. Elle va nous surprendre cette année". Lou-Anne Lorphelin, Miss Bourgogne, nous a promis qu’on n’allait pas s’ennuyer avec vous.  Il ressemblera à quoi le règne d’Amandine Petit ?

C'est une année qui sera pétillante, une année de joie de vivre lors de laquelle il faudra ne véhiculer que des bonnes ondes, de belles valeurs tout en soutenant la recherche médicale. Parce qu'on n’est pas là non plus que pour rire et pour sourire, c'est évident. Mais on peut tout faire. C'est un tout en un, une globalité. Ensemble, on arrivera à porter haut et fort ces belles paroles. Mais le maître-mot de mon année, ce sera la simplicité, l'authenticité. Et garder toujours le sourire. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Iris Mittenaere (@irismittenaeremf)

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Iris Mittenaere (@irismittenaeremf)

Ça a été toujours une volonté d'avoir un rapport avec nos aînés qui ont tant à nous apprendre- Amandine Petit

Pourquoi mettre en valeur la lutte contre la maladie d'Alzheimer? 

C'est un combat qui m'a énormément touchée, autant sur le plan personnel que professionnel. J'ai choisi de faire un métier avec une spécialité en gérontologie et de devenir responsable d'un établissement de santé (Elle est étudiante en master de management des établissements et structures gérontologiques, ndlr). Ça a été toujours une volonté d'avoir un rapport avec nos aînés qui ont tant à nous apprendre. En fin de vie aussi il faut prendre soin d'eux. Lorsqu'on met les pieds dans un établissement de santé auprès des personnages âgées, on peut leur rendre une joie de vivre incroyable par un sourire. Il faut se rendre compte à quel point ce sourire-là est hyper percutant pour eux. C'est ma volonté d'être auprès d'eux. Ça va de soi pour moi.

C'est un état d'esprit que vous partagez avec Clémence Botino, à qui vous succédez, qui elle aussi a insisté sur le maintien du lien avec nos aînés. 

Tout à fait. Lors de la préparation à Miss France, on regarde les primes des années précédentes pour mieux comprendre les positionnements sur scène. On a réécouté le discours de Clémence et lorsque je l'ai entendue, je me suis dit : "C'est incroyable, c'est un signe du destin. Peut-être que nos discours se retrouvant à un moment donné, on finira par avoir le même avenir". Et effectivement, je me suis retrouvée avec cette merveilleuse couronne. Clémence, vraiment, je la porte très fort dans mon cœur. 

Qu'est ce qu'on peut vous souhaiter pour 2021? 

Plein de bonheur. Et peut-être d'être un peu moins gaffeuse parce que ça m'arrive très souvent. Mais c'est ce qui fait ce que je suis ! On peut me souhaiter surtout de profiter et de ne rien oublier de tout ce qui va se passer parce que j'ai une petite tête, alors je risque d'oublier par moments. Mais les Français seront là pour me le rappeler. 

News, photos, vidéos... Retrouvez toutes les informations sur l'élection de Miss France 2021 dans notre dossier spécial et sur le site officiel de Miss France sur MYTF1.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - "Nous devrions être ce soir à 12 millions d'injections, deux millions de plus" que prévu, affirme Jean Castex

AstraZeneca : "Un crève-cœur" pour ces médecins contraints de jeter des doses inutilisées

Quels sont les scénarios pour rouvrir les terrasses et les lieux culturels le 15 mai ?

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Affaire Mia : pourquoi l'alerte enlèvement a-t-elle été levée aussi rapidement ?

Lire et commenter