Art urbain : ces fresques qui embellissent les villes

Art urbain : ces fresques qui embellissent les villes

Un collectif d'artistes propose aux gars, aux bailleurs sociaux, aux mairies de mettre de la vie sur leurs murs. Un art urbain passé de la clandestinité à la maturité avec des artistes enfin payés pour leurs talents.

À Versailles (Yvelines), mais loin du château, 22 bâtiments de logements sociaux ont vu les murs du quartier Bernard de Jussieu se couvrir de couleurs, devenir source d'inspiration. Aux pinceaux, à la bombe, neuf artistes ont dressé leurs fresques sur des parois tristes et souvent délabrées. Avec pour des effets immédiats, le changement de regard des habitants, mais aussi des passants. Un musée à ciel ouvert financé dans le cadre d'un vaste plan de réhabilitation, mais dont le coût n'excède pas quelques milliers d'euros.

Toute l'info sur

Le WE

L'idée a donc séduit les bailleurs sociaux, poussés à l'aventure par un certain Jonas Ramuz, fondateur de Quai 36 productions. Depuis quelques années, maintenant, il porte son projet de production d'art urbain auprès des promoteurs et des collectivités. Une idée qui a surgi dans un train, sur la ligne H du Transilien. Installé des œuvres au cœur de la gare en toute légalité quand elles étaient créées à la va-vite et plutôt inaccessibles au public, avec son enthousiasme, Jonas conquiert son premier client, la SNCF. Elle lui offre le quai 36 de la gare du Nord, 800 mètres carrés, pour laisser s'exprimer les peintres de la jeune génération. Face à un public très ponctuel, 775 000 voyageurs chaque jour.

Alors de manière assez magique, les projets permettent de connecter à nouveau artistes et publics, priver les uns des autres ces derniers mois. Depuis quelques jours, un duo espagnol égaye d'ailleurs les passants du quartier latin à Paris en revisitant à leurs sauces les figures des dieux grecs. Pour le coût d'une bâche publicitaire, un promoteur finance une œuvre d'art, dissimule ces travaux de rénovation, revigore tout un quartier et permet à des artistes de créer, sans se cacher et en étant payé.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Terrasses, commerces, cinémas, mariages… les conditions des réouvertures à partir du 19 mai

Traque dans les Cévennes : un homme armé toujours en fuite après un double meurtre

Covid-19 : le variant découvert en Inde classé comme "préoccupant" par l'OMS

EN DIRECT - Israël/Palestine : le Hamas affirme avoir lancé 130 roquettes vers Tel Aviv

Vaccination : adultes non prioritaires, on vous explique comment prendre rendez-vous dès à présent

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.