VIDÉO - Gilles Lellouche : "Quand on voit la cohue dans les centres commerciaux, où est la cohérence ?"

VIDÉO - Gilles Lellouche : "Quand on voit la cohue dans les centres commerciaux, où est la cohérence ?"

INTERVIEW – Star de "Bac Nord", dont la sortie le 23 décembre a été reportée à une date pour le moment inconnue, l'acteur Gilles Lellouche livre à LCI son sentiment sur la fermeture des cinémas et des lieux de culture.

Pour découvrir la performance musclée de Gilles Lellouche dans Bac Nord, il faudra encore patienter. Ce puissant polar du réalisateur marseillais Cédric Jimenez, où l’acteur incarne un flic borderline, devait débarquer sur les écrans le 23 décembre. Mais la décision du gouvernement de ne pas rouvrir les salles ce mardi est venue bouleverser les plans de l’équipe du film à la dernière minute. 

"Quand je vois la cohue des gens dans les centres commerciaux, dans les supermarchés, je ne comprends pas bien la cohérence de tout ça", confie Gilles Lellouche à LCI dans la vidéo ci-dessus. "Après je n’ai pas les compétences, je ne voudrais pas tomber dans les gros clichetons. Mais on a un peu l’impression d’être juste obéissants et de ne pas avoir notre mot à dire. Et ça c’est un peu agaçant au bout d’un moment. Parce qu’on est quand même des adultes a priori".

Toute l'info sur

Les défis du déconfinement

Transports, rassemblements... : quelles sont les mesures de restriction toujours en vigueur ?Retour à l'école obligatoire : en quoi consiste le "protocole sanitaire assoupli" ?

Pour l’acteur, la question du caractère essentiel de la culture ne se pose même pas. "Je pense que sortir de chez soi pour aller acheter une baguette, c’est super. Mais c’est pas mal aussi d’aller se cultiver. C’est pas mal aussi de quitter un peu son écran d’ordinateur ou sa télévision (…) On est dans une société qui a tendance à se replier sur elle-même. Donc si on maintient cette espèce de chape de plomb sur tout le monde, qu’on nous dit sans cesse 'Restez chez vous'... Ça va être compliqué !".

Sans le nommer, Gilles Lellouche répond à la sortie polémique de Mathieu Kassovitz, jeudi dernier sur BFMTV. Le réalisateur de La Haine avait déclaré que les salles de cinémas n’était "absolument pas essentielles" et que bon nombre d’entre elles allaient disparaître au terme de la crise sanitaire, au profit de la télévision et des plateformes.

Je pense que sortir de chez soi pour aller acheter une baguette, c’est super. Mais c’est pas mal aussi d’aller se cultiver- Gilles Lellouche

Lire aussi

"Je ne crois pas que le cinéma soit mort du tout, loin de là", plaide celui qui a attiré plus de 4 millions de spectateurs en 2018 avec son premier film, Le Grain Bain. "Un film en salles, c’est une expérience collective. Il m’est arrivé de regarder des comédies au cinéma et de rire comme un dingue avec les gens… et de les regarder après tout seul chez moi et de me dire : "Ben c’est pas si drôle que ça finalement !".

Également interprété par François Civil, Adèle Exarchopoulos et Karim Leklou, Bac Nord pourrait sortir en février prochain, en fonction des prochaines annonces du gouvernement. Lors de son intervention, jeudi dernier, le Premier ministre Jean Castex a fixé au monde de la culture une "clause de revoyure" au 7 janvier.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 25.000 hospitalisations, 196 décès en 24 heures

Dérogations au couvre-feu national : qui est autorisé à circuler après 18h ?

Départ de Donald Trump : nos images de la Maison-Blanche désertée

EN DIRECT - "Muslim Ban", accord de Paris, plan pour l'économie : Biden prépare des premiers jours explosifs

Couvre-feu national à 18h : quelles sont les attestations dérogatoires et où les télécharger ?

Lire et commenter