VIDÉO - Romain Duris : "Comme Steve Jobs, Gustave Eiffel avait un temps d'avance sur le reste du monde !"

VIDÉO - Romain Duris : "Comme Steve Jobs, Gustave Eiffel avait un temps d'avance sur le reste du monde !"

ZOOM – Dans "Eiffel", en salles mercredi, Romain Duris apporte son charisme et son énergie au père de la tour la plus célèbre de la planète. Interrogé par LCI, il avoue sa fascination pour ce visionnaire aussi fascinant que discret.

Martin Bourboulon le voulait lui et personne d’autre. Et il n’a pas eu tort. Pour les besoins d’Eiffel, Romain Duris s’est glissé avec une gourmandise évidente dans la peau d’un homme que les livres d’histoire ont presque relégué au second plan derrière sa plus célèbre création. Et pourtant. À la fin du XIXe siècle, Gustave Eiffel est une superstar dans son domaine, un personnage surdoué et visionnaire que le film en salles mercredi éclaire d’un jour inédit à travers sa relation avec Adrienne Bourgès, son amour de jeunesse incarnée par Emma McKay, la révélation britannique de la série Netflix Sex Education.  

"Eiffel, c’est un ingénieur, c’est un mathématicien, quelqu’un qui élabore des techniques très approfondies. Je le compare à Steve Jobs, quelqu’un qui a un temps d’avance sur le reste du monde", explique le comédien à LCI, fasciné par le personnage. "C’est probablement pour ça qu’il remporte le concours pour faire la Tour Eiffel. Parce que le gars est prêt. Il a les ateliers, il a la main d’œuvre, les matériaux. C’est quelqu’un qui n’a peur de rien, qui a une grande confiance en lui, une force et une intelligence très précise."

Le scénario nous laissait de la place pour rêver les personnages, Emma et moi- Romain Duris

D’un point de vue plus intime, en revanche, le comédien disposait de peu d’informations pour nourrir la relation, grave et nostalgique, qu’il entretient avec Adrienne. "Il y avait une espèce de pudeur autour de Gustave, on ne connaissait pas beaucoup de choses de sa personnalité, de son caractère", souligne-t-il. "Mais c’est très bien comme ça. D’abord parce qu’on n’est pas obligé de tout dire de soi lorsqu’on est très connu. Ensuite parce que ça nous laissait de la place pour rêver les personnages, Emma et moi, tant que le chemin dessiné dans le scénario était crédible."

Lire aussi

L’alchimie entre les deux comédiens joue beaucoup dans le charme du film qui dépasse vite la reconstitution historique pour s’imposer comme une grande histoire d’amour tragique. Pour l’anecdote, Romain Duris n’avait jamais vu Sex Education lorsqu’il a rencontré sa future partenaire à l'initiative de Martin Bourboulon, en marge du Festival Cannes Séries, au printemps 2019. Elle était membre du jury, il venait présenter Vernon Subutex. "J’avoue que même après avoir découvert la série, qui est très anglo-saxonne, elle restait très mystérieuse pour moi. Et ça a encore plus nourri le désir de travailler avec elle !".

>> Eiffel de Martin Bourboulon. Avec Romain Duris, Emma McKay, Pierre Deladonchamps. 1h49. En salles mercredi.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Prix des carburants : une indemnité "classe moyenne" de 100 euros pour 38 millions de Français

EXCLUSIF - Affaire Maëlys : des invités du mariage où Nordahl Lelandais a enlevé la fillette témoignent

EN DIRECT - Covid-19 : encore plus de 6000 cas ce jeudi, le nombre de patients hospitalisés en légère baisse

"Indemnité inflation" : à qui va-t-elle s'adresser, quel montant et quand sera-t-elle versée ?

Amérique : les Vikings étaient bien là avant Christophe Colomb

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.