L'humoriste Jean-Yves Lafesse est mort à l'âge de 64 ans

L'humoriste Jean-Yves Lafesse est mort à l'âge de 64 ans

DISPARITION - La famille de l'humoriste, popularisé par ses canulars téléphoniques et ses caméras cachées, a annoncé son décès ce vendredi 23 juillet.

Il a fait rire des millions de téléspectateurs en utilisant son petit doigt comme micro. L'humoriste Jean-Yves Lafesse est décédé jeudi 22 juillet à Vannes où il était revenu s'installer il y a deux ans. Il avait 64 ans. Sa famille a annoncé sa disparition à l'AFP ce vendredi 23 juillet.

Né à Pontivy (Morbihan) en 1957, ce précurseur des gags par caméra cachée et des canulars téléphoniques souffrait de la maladie de Charcot, diagnostiquée il y a un an, a indiqué sa famille à l'AFP, ajoutant que "son état s'était brutalement dégradé dans les dernières 24 heures".

"Déconneur professionnel" pendant le premier confinement

Jean-Yves Lafesse, de son vrai nom Jean-Yves Lambert, avait évoqué ses problèmes de santé dans une cagnotte Leetchi qu'il avait lancée pour financer un nouveau projet. "Il y a deux ans, j’ai hérité d’une maladie qui me diminue physiquement. Le rire m’aide beaucoup, il entretient mon moral. J’ai donc décidé de lancer un projet, pour continuer de partager ce rire avec vous", avait-il expliqué. Il avait notamment pour ambition de diffuser l'intégralité de ses canulars téléphoniques, dont "beaucoup d'inédits", ainsi que des directs sur Facebook pour échanger avec le public. Près de 8700 euros avait déjà été récoltés.

L'artiste avait débuté à la radio dans les années 1980, au moment de l'éclosion des radios libres. Repéré par les télévisions publiques comme privées, sa carrière était lancée quelques années plus tard. Parallèlement à la télévision et à ses spectacles, il était aussi comédien. Le public a notamment pu le voir dans L'Arnacoeur de Pascal Chaumeil (2010) ou dans Roxane de Mélanie Auffret  (2019). 

Le confinement semblait avoir encore renforcé sa popularité. Interrogé en mai 2020 par France 3 Bretagne, il assurait avoir "joué son rôle. Celui de déconneur professionnel." "J'ai mis régulièrement en ligne des petites vidéos humoristiques sur  ma page Facebook. Je suis passé de 180.000 à 300.000 abonnés durant le confinement. La preuve que le rire reste indispensable en toutes circonstances", avait-il martelé. Pourvu que son esprit dure.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : l'épidémie devrait redémarrer "cet automne", prévient Arnaud Fontanet

Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la liste des 48 départements concernés

EN DIRECT - Covid-19 : 1656 patients toujours en soins critiques, la pression hospitalière en baisse

EN DIRECT - L'UE appelle à "renforcer la confiance" avec Washington après la crise franco-américaine

Quatre piétons fauchés par une automobiliste sur les Champs-Élysées, trois en urgence absolue

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.