VIDEO - Culture du viol : l'Amérique ne peut plus sentir Pépé le putois

Description du sujet digitial

POLÉMIQUE – Dans le viseur d’un édito du "New York Times", le personnage de dessin animé Pépé le putois a été coupé au montage du prochain "Space Jam 2" au cinéma. Crée en 1945, il est accusé de perpétuer la culture du viol. Explications.

Il sent mauvais, il parle français... et il est obsédé par la gent féminine. Lui, c’est Pépé le Putois (Pepe le Pew en VO), un personnage des dessins animés Looney Tunes qu’on ne reverra pas de sitôt sur les écrans, petits et grands. Pourquoi donc ? On rembobine le fil.

Tout commence par un édito du journaliste Charles M. Blow, publié le 3 mars dans le New York Times. Commentant le retrait outre-Atlantique de plusieurs livres pour enfants du Dr. Seuss, accusé de perpétuer des stéréotypes raciaux, il estimait que de nombreux personnages de dessin-animé étaient tout aussi problématiques et méritait d'être réévalués au regard des critères actuels.

Parmi eux, le fameux Pépé, crée en 1945 par le dessinateur Chuck Jones et coupable selon le journaliste de contribuer à la normalisation de la culture du viol à chaque apparition où il poursuit des ardeurs la malheureuse Pénélope la chatte. 

"Il attrape et embrasse une fille qu'il ne connaît pas"

Harcelé par "les blogs conservateurs", Charles M. Blow appuyait sa théorie trois jours plus tard sur Twitter en décryptant un extrait d’un épisode mettant en scène Pépé et Pénélope : "Il attrape et embrasse une fille qu'il ne connaît pas, de manière répétée, sans son consentement et contre sa volonté. Elle se débat fortement pour lui échapper mais il ne la relâche pas. Il verrouille la porte pour l'empêcher de fuir."

Hasard ou pas, le site spécialisé Deadline a révélé le week-end dernier que Pépé le Putois venait d’être supprimé du prochain Space Jam 2, attendu sur les écrans à la réouverture des salles. Après Michael Jordan dans le film de 1996, le basketteur LeBron James y donne la réplique à des personnages de dessin animé. 

Dans une scène tournée par le réalisateur, Malcolm D. Lee il y a déjà plusieurs mois, Pépé prenait une femme de force dans ses bras avant que le joueur vienne lui faire la leçon. Elle a finalement été coupée au montage, sans que la Warner qui produit le film ne donne d’explications.  

Lire aussi

Le studio a-t-il pris la bonne décision ? Sur le site Deadspin, la journaliste Julie DiCaro estime que Pépé le Putois méritait d’être supprimé ("canceled", ndlr), soulignant que depuis sa création, "nous avons appris beaucoup au sujet du consentement, les femmes luttant pour faire reconnaître leur autonomie vis-à-vis de leur corps". 

Mais elle estime qu’il aurait été préférable de conserver la scène en question car "ça aurait été l’occasion de donner une belle leçon à Pépé et à tous les enfants qui iront voir le film (...) Et bien pour Pénélope qui aurait dû aller voir la police depuis bien longtemps !".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

Covid-19 : une réunion à l'Élysée pour préparer la réouverture des lieux fermés

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Le plan Alerte enlèvement levé dans les Vosges pour Mia, 8 ans, toujours recherchée

Pfizer, Moderna… Et si vous ne pouviez bientôt plus choisir votre vaccin contre le Covid-19 ?

Lire et commenter