Il débarque sur Netflix : pourquoi Dawson ne méritait pas d’être le héros de sa propre série

Il débarque sur Netflix :  pourquoi Dawson ne méritait pas d’être le héros de sa propre série

FLASHBACK - Déjà présents sur Amazon Prime Video, les habitants de Capeside débarquent sur Netflix ce vendredi 15 janvier. L’occasion de se rappeler que l’adolescent qui donne son nom au programme reste l’un des personnages les plus têtes à claques de l’histoire de la télévision.

Une scène a suffi à transformer son interprète en mème pour l’éternité. Le visage déformé par les larmes, Dawson regarde partir Joey rejoindre Pacey à la fin de la saison 3 de la série qui porte son nom. 

"Je trouve ça hilarant de travailler six ans sur un programme, pendant près de 120 heures et de voir tout ça être réduit à 3 secondes", s’amusait James Van Der Beek lors des retrouvailles du casting à l’occasion des 20 ans de Dawson, en 2008. Une séquence culte qui fait au final beaucoup plus rire que pleurer, et que vous pouvez (re)savourer : déjà présente sur Amazon Prime, la série débarque ce vendredi 15 janvier sur Netflix. 

Et dans cette série, il faut bien le reconnaître : l’adolescent blond est tout simplement insupportable et n'appelle pas franchement à l'empathie. Le fait même que sa meilleure amie vienne obtenir son approbation avant de prendre le large avec son petit ami pose problème. Dawson Leery a choisi de vivre sa vie à travers le prisme du cinéma qu’il aime tant. "Je rejette la réalité", répète-t-il, soulignant que "la torture est un pré-requis" puisqu’il est "un artiste". Sauf qu’à vivre dans sa bulle, il semble en oublier ceux qui l’entourent. Et que ce sont les autres, plus que lui-même, qui finissent par pâtir de son comportement.

Le "gentil garçon" qui slut-shamait ses copines

Celui qui se présente en modèle de vertu est en fait un parfait exemple de masculinité toxique. Il martèle respecter les femmes et pourtant son attitude envers Joey (Katie Holmes) et Jen (Michelle Williams) est méprisable. Il fait tourner en bourrique la première qu’il a tendance à considérer comme sa propriété, allant jusqu’à faire d’elle "l’autre femme" en trompant sa compagne avec elle dans la saison 6. 

Il juge la seconde en apprenant qu’elle n’est plus vierge, lui qui a décidé de se préserver pour l'amour de sa vie. Puis il l’accable davantage quand elle affirme que sa mère Gail, dont il vient de découvrir l’infidélité, "est une femme bien". "Tu la défends, ça ne m’étonne pas. Qui de mieux placé pour la comprendre qu’une femme qui a eu plusieurs partenaires sexuels ?", lui lance-t-il dès la saison 1. En bon anglais, on appelle ça du slut-shaming. Pas franchement compatible avec l’image du "gentil garçon" que Dawson cherche à véhiculer. 

Frappé du syndrome "c’est pas ma faute", l’adolescent se plaint en permanence sans jamais vraiment se remettre en question. Alors forcément, le soulagement a été grand quand lors de l’ultime épisode Joey a mis fin de la meilleure des manières au triangle amoureux qui a tenu en haleine les téléspectateurs pendant quatre des six saisons de la série. C’est avec Pacey (Joshua Jackson) que la jolie brune a choisi de faire sa vie.

Même James Van Der Beek a reconnu que la décision finale de Joey était la bonne et qu'il était lui aussi #TeamPacey. Quand même le capitaine quitte le navire... On ne compte plus les vidéos et les articles expliquant pourquoi Pacey était le parfait petit ami. Et si c’était son nom qu’aurait dû porter la série ? Il y a quatre ans, Bustle avait imaginé ce qu’aurait été le programme en changeant de tête d’affiche. Résultat : "Un ton plus drôle, des arcs narratifs plus osés, plus de sexe et moins de pleurs". Mais tout ça aurait privé Internet d’un désormais indispensable GIF de Dawson en larmes.

Lire aussi

>> Dawson, l'intégrale (saisons 1 à 6) - déjà disponible sur Amazon Prime Video et dès le 15 janvier sur Netflix

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Vaccin anti-Covid : le retard de livraison de Pfizer-BioNTech rattrapé "à la fin du 1er trimestre"

Fin du "Muslim ban", retour dans l'accord de Paris... ce que Joe Biden fera dès son investiture

Plus de 75 ans, personnes fragiles... Qui peut se faire vacciner dès lundi ?

Variants du coronavirus : faut-il désormais porter des masques FFP2 ?

ENTRETIEN EXCLUSIF - Brigitte Macron se confie sur son expérience du Covid-19

Lire et commenter