VIDÉO - Eurovision 2017 : Belgique, Italie... 5 chansons qui ont toutes leurs chances

DirectLCI
GAGNANT - Alors que la finale de la 62e édition su concours musical se déroule ce samedi 13 mai, qui va gagner l'Eurovision 2017 et succéder à Jamala, victorieuse l'an dernier avec le titre "1944" ? Qu'ils soient déjantés, modernes ou plus kitsch, voici les cinq candidats qui selon nous devraient se faire remarquer.

Ils étaient 43 à participer à l'Eurovision. Mais un pays seulement décrochera le titre tant convoité. L'an dernier, l'Ukraine remportait le célèbre concours grâce à Jamala, une candidate de 32 ans qui proposait "1944" une chanson très politique consacrée à la tragédie vécue par le peuple Tatar lors de la déportation stalinienne. 

Pour cette 62e édition de l'Eurovision dont la finale a lieu samedi 13 mai à Kiev, les paris sont ouverts. Alors que la France est représentée par Alma et sa chanson "Requiem", de nombreux candidats se sont fait remarquer. En voici cinq qui, d'après nous, mériteraient de figurer au classement. 

En vidéo

Pop Quiz - Alma Eurovision

Le plus déjanté : Francesco Gabbiani, "Occidentali’s karma" (Italie)

C'est le grand favori des bookmakers. Francesco Gabbiani représentera l'Italie avec "Occidentali's Karma", une chanson qui lui a déjà permis de gagner le concours de San Remo en février dernier. Devenu rapidement titre de platine avec plus de 100.000 exemplaires écoulés dans son pays, le chanteur loufoque de 34 ans qui a choisi de se produire sur scène avec un danseur déguisé en gorille séduira-t-il le public de l'Eurovision ? 

Le plus romantique : Isaiah Firebrace, "Don't Come Easy" (Australie)

Qui a dit que l'Eurovision ne proposait que des titres kitch et dansants ? Pour tenter de remporter son premier trophée, l'Australie a choisi de miser sur "Don't Come Easy", une ballade romantique interprétée par Isaiah Firebrace, un jeune chanteur de 17 ans qui s'est déjà fait remarquer dans son pays en remportant le "X Factor" local en 2016. Premier Aborigène à représenter son pays à l’Eurovision, il pourra compter sur le soutien de ses 11 frères et sœurs. 

Le plus jeune : Kristian Kostov "Beautiful Mess" (Bulgarie)

A l’image de l’Australie, la Bulgarie a choisi elle aussi de miser sur un jeune chanteur de 17 ans. Finaliste de la version russe de "The Voice Kids" en 2014, puis du "X factor" bulgare, ce petit prodige né à Moscou proposera un titre romantique en anglais. Avec son physique de boys band, il devrait séduire le (jeune) public féminin. Permettra-t-il à la Bulgarie de remporter son premier trophée ?  

Le beau gosse : Robin Bengtsson, "I Can't Go On" (Suède)

Avec sa mélodie électro-pop entrainante et son refrain entêtant en anglais, "I Can’t Go On" a tout pour séduire le public de l’Eurovision. Ajoutez à ça un chanteur beau gosse et une chorégraphie originale et la Suède pourrait bien remporter son septième titre depuis 1974 et la victoire d’Abba avec son célèbre "Waterloo". 

En vidéo

Eurovision 2017 : quand Amir rencontre Alma

La plus branchée : Blanche, "City Lights" (Belgique)

Encore une jeune talent. Blanche, 17 ans, va représenter les couleurs de la Belgique avec "City Lights", un titre pop et envoûtant sublimé par sa voix à la fois grave et fragile. La jeune chanteuse passée par l'émission "The Voice Belgium" l'an dernier fait partie des favoris des bookmakers. Parviendra-t-elle à faire mieux que Loïc Nottet arrivé en quatrième position en 2015 ? 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter