La 46ème cérémonie des César dans des conditions étranges

La 46ème cérémonie des César dans des conditions étranges

Vendredi soir, la cérémonie des César s'est déroulée sur des notes un peu spéciales. La ministre de la Culture n'a pas été épargnée avec le cinéma français qui ne traverse pas qu'une crise sanitaire.

Une pluie de récompenses pour un grand absent de la cérémonie des César, Albert Dupontel pour "Adieu les cons". Ce réalisateur déteste les honneurs, c'est donc sa femme et productrice qui monte à plusieurs reprises au front. Avec sept récompenses en tout, "Adieu les cons" domine une édition un peu spéciale. En effet, le nombre de films en compétition était en chute libre, soit 125 contre 227 en 2020. Rajoutez des invités testés et masqués, vous aurez un climat propice au discours revendicatif décliné sur tous les temps.

Toute l'info sur

Le WE

Le ton était frontal avec l'actrice Marina Foïs, franchement punk avec Corinne Masiero et émouvant avec Laure Calamy. Cette dernière a d'ailleurs été couronnée meilleure actrice pour "Antoinette dans les Cévennes" et offre l'un des discours les plus touchants. Il y a également eu un moment de nostalgie avec les 40 ans du Splendid, une ovation et un César anniversaire. Décidément, durant cette 46ème édition, la crise sanitaire était dans toutes les têtes d'un secteur qui ne cesse de fredonner le même refrain.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

Covid-19 : une réunion à l'Élysée pour préparer la réouverture des lieux fermés

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Le plan Alerte enlèvement levé dans les Vosges pour Mia, 8 ans, toujours recherchée

Pfizer, Moderna… Et si vous ne pouviez bientôt plus choisir votre vaccin contre le Covid-19 ?

Lire et commenter