VIDÉO - Le Kestuf' d'Agustin Galiana : "'Ici tout commence' est une série dans l'air du temps"

VIDÉO - Le Kestuf' d'Agustin Galiana : "'Ici tout commence' est une série dans l'air du temps"

INTERVIEW – A l'occasion de la diffusion du 100e épisode d'"Ici tout commence" lundi 22 mars, Agustin Galiana revient sur le succès de la série quotidienne de TF1 ainsi que sur son personnage qu'il prend beaucoup de plaisir à incarner.

"Je ne peux pas vous dire que je lui souhaite, car je sais ce qui va lui arriver !". Sourire aux lèvres, accent qui chante, Agustin Galiana est un homme heureux. A l'affiche d'Ici Tout commence, la fiction quotidienne de TF1 qui fête ce lundi son 100e épisode, le comédien espagnol révélé par Clem joue le rôle de Lisandro Inesta, le professeur de salle à l’institut Auguste Armand, une prestigieuse école de cuisine. Un personnage sombre et impulsif qu'il prend beaucoup de plaisir à incarner. 

"Ça me plaît parce qu'il est très loin de moi. C'est un personnage qu'on a présenté comme quelqu'un de colérique, avec des accès de violence. C'est vrai qu'il est très rigide mais il sait aussi être très empathique avec ses élèves", explique Agustin Galiana qui se réjouit du succès de la série, suivie en moyenne par 3,9 millions de téléspectateurs tous les jours.

Lire aussi

Ce serait bien que la série aborde le thème de l'euthanasie pour sensibiliser les gens et le gouvernement- Agustin Galiana

Et quand on lui demande ce qui fait le succès du programme porté (entre autres) par Clément Rémiens, Vanessa Demouy, Frédéric Diefenthal, et Catherine Marchal, il n'hésite pas. "Un casting fort, des histoires poignantes, un décor qui est un véritable personnage et un scénario très bien écrit". Si la série n'hésite pas à aborder de nombreuses problématiques sociales, elle puise aussi sa force dans son inclusivité en offrant notamment de la visibilité à des personnages LGBT+, à l'image d'Eliott (Nicolas Anselmo) qui se définit comme non-binaire et pansexuel. 

Ou à des personnages qui souffrent de handicap, comme Elodie (Sarah-Cheyenne Santoni), une jeune apprentie cuisinière non-voyante. "C'est une série dans l'air du temps. Voir par exemple une aveugle travailler dans un restaurant et dans une école, c'est un thème important", poursuit le comédien qui aimerait bien que les scénaristes abordent le thème de l'euthanasie. "Je pense que ce serait bien de toucher ce thème dans la série pour sensibiliser les gens et surtout pour sensibiliser le gouvernement". 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Gaza : l'immeuble abritant des médias, une cible "parfaitement légitime" selon Netanyahu

Israël/Palestine : le conseil de sécurité de l'ONU toujours désuni

Les bénéfices réalisés sur Vinted sont-ils déclarés aux impôts ?

Marghe, gagnante de "The Voice 2021" : "Florent Pagny m’a dit que j’avais un ange gardien"

Comment fonctionne le "Dôme de fer" d'Israël ?

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.