"Le Reste" : dans son nouveau clip, Clara Luciani rend hommage à Jacques Demy

"Le Reste" : dans son nouveau clip, Clara Luciani rend hommage à Jacques Demy

RETOUR - Trois ans après l’album "Sainte Victoire" porté par le tube "La Grenade", Clara Luciani dévoile "Le Reste", premier single d’un nouvel opus baptisé "Coeur", à paraître en juin. Une chanson ensoleillée dont le clip, tourné dans le Sud de la France, rend hommage au cinéaste Jacques Demy.

Tout est allé vite, très vite pour Clara Luciani. Après avoir prêté son timbre envoûtant au groupe La Femme, on la retrouve en 2016 sur l’un des titres de l’album Cyborg, du rappeur Nefkeu. L’année suivante, elle assure la première partie de Benjamin Biolay et publie l’EP Monstre d’amour, dressant les contours de son univers musical entre chanson française, new wave et électro.  

 

La presse spécialisée s’enflamme, avant la sortie au printemps 2018 de l’album Sainte-Victoire et d’un tube entêtant, La Grenade, qui propulse son auteure-interprète au sommet des charts. Le 14 février 2020, c’est la consécration : la jeune femme originaire de Martigues est élue artiste féminine de l’année aux Victoire de la musique, préférée à Angèle et Catherine Ringer. Clara Luciani décide alors de prendre quelques jours de vacances en Écosse, un court séjour qui va se prolonger en raison de la pandémie de coronavirus.  

Un nouvel album écrit "au vert"

"Je vis dans un petit appartement à Paris, alors j’ai préféré rester au vert", raconte-t-elle au Parisien. "Cela a été important, car j’ai enfin pu réaliser que j’étais heureuse." C’est durant cette période inédite et incertaine qu’elle a imaginé les titres qui figurent sur Cœur, un deuxième opus à paraître le 11 juin prochain.

Le premier single, baptisé "Le Reste", séduit et surprend par son atmosphère dansante et ensoleillée, à l’image du clip dévoilé ce vendredi. Il a été tourné au soleil, dans son Sud-Est natal, et pensé comme un hommage à Jacques Demy, le réalisateur du classique Les Demoiselles de Rochefort dont la chanteuse est une fan absolue. Regardez...

"Mon premier album était très autocentré et éploré, à part 'La grenade' qui était guerrière. Celui-ci, je l’ai pensé comme un antidote au cafard général", insiste la jeune femme. "C’est le moment d’arrêter de se regarder le nombril." Message reçu ?

Sur le même sujet

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.