La tête de veau, les 80 km/h... Les amours et les coups de gueule de Jean-Pierre Pernaut

La tête de veau, les 80 km/h... Les amours et les coups de gueule de Jean-Pierre Pernaut

COUP DE COEUR - En 33 ans de journal télévisé, le présentateur iconique de TF1, Jean-Pierre Pernaut, a eu le temps de déclarer sa flamme à la cathédrale d'Amiens ou encore de taper du poing sur la table lorsqu'il en avait l'occasion. Petit tour d'horizon.

"Jean-Pierre Pernaut, il est à l'antenne comme il est dans la vie, sans aucune restriction." Le pilote Hervé Lemonnier - plus connu sous le nom de Knapick - décrit avec justesse son ami. Devant les caméras de TF1, le présentateur picard se sent comme à la maison - le costume bleu marine en plus. Au détour d'une information ou bien de la présentation d'une région de France, Jean-Pierre Pernaut n'hésite pas à afficher ses passions ou encore à pousser un coup de gueule lorsqu'il est en colère. Après avoir quasiment déjeuné chez les Français pendant 33 ans, la star de TF1 a dévoilé bien plus qu'un simple journal télévisé. 

Toute l'info sur

Jean-Pierre Pernaut, 33 ans de JT

Tout d'abord, commençons par une grande dame qui fait battre son cœur. Un indice ? Elle mesure plus de 100 mètres de haut. La chanceuse n'est autre que la cathédrale Notre-Dame d'Amiens. Perché en haut de la Tour de TF1, Jean-Pierre Pernaut n'oublie pas la région qui l'a vu grandir : la Picardie. Quand il évoque la majesté gothique, le gamin picard laisse l'objectivité journalistique au placard. Et les superlatifs ne manquent pas :  "L'une des plus belles du monde, la plus belle à mes yeux." Conscients de son admiration pour cette "merveille du gothique", les téléspectateurs ont décidé de lui offrir un beau cadeau avant son départ : cette année, le bâtiment religieux a été élu par les spectateurs, "Coup de cœur de Noël" sur TF1

Pernaut et la tête de veau

Jean-Pierre Pernaut est amoureux de la Picardie. Mais il n'oublie pas les autres territoires de France, qu'il affectionne en réalité. S'il aime montrer à l'écran les plus beaux paysages de l'Hexagone, le présentateur prend aussi plaisir à... les déguster. Estomacs fragiles, s'abstenir. Loin de la salade de quinoa agrémentée de jeunes pousses, le septuagénaire raffole des mets traditionnels français. Au menu ? Cuisses de grenouille, tripes ou encore escargots de Bourgogne. Sur la liste de ses envies, un plat s'écrit en lettres d'or : la tête de veau. À plusieurs reprises, le fin gourmet déclare sa flamme à cette assiette riche en sauce.  "Jacques Chirac l'adore et moi aussi", lâche-t-il naturellement avec un sourire gourmand.  

Un mec simple, très passionné"- Sebastien Loeb, pilote français

Jusque-là, sa passion pour la région ou encore la gastronomie française n'a rien d'étonnant. Mais son amour pour les courses automobiles est moins évidente au premier abord. "Dernier prix de formule 1, karting, grande fête du sport auto",  Jean-Pierre Pernaut mentionne ces activités avec une certaine tendresse. Lorsqu'il n'est pas sur le plateau de TF1, il se défoule sur les circuits de formule 1. Depuis 2003, le journaliste participe d'ailleurs à des compétitions automobiles. "J'ai appris à connaître quelqu'un qui est toujours à l'écoute, prêt à parler et souriant. C'est peut-être ça le plus important dans la vie", avoue le pilote automobile, Alain Prost. 

En vidéo

VIDÉO LCI PLAY - Jean Pierre Pernaut, retour sur 33 ans de JT

En effet, les automobilistes emblématiques le connaissent bien. "J'ai rencontré un mec simple, très passionné. On a partagé des bons moments", se souvient la légende du rallye, Sebastien Loeb. Sur le plateau de Jean-Pierre Pernaut, la complicité entre les deux hommes est frappante : "Vous avez conscience d'être extrêmement populaire  ?" lui lance la star de TF1, "Moins que vous", répond avec un sourire amusé, le pilote. Et Jean-Pierre Pernaut a réussi à séduire la jeune génération de pilote : "À 13h, tu vas  nous manquer, j'espère que je te manquerai sur la grille des Formule 1. On a plein d'idées pour le futur", s'exclame Romain Grosjean, le pilote de 34 ans. 

Lire aussi

Et à quoi peut-on associer la course automobile ? À la vitesse bien sûr. Et sur ce point, Jean-Pierre Pernaut a poussé plusieurs coups de gueule. L'objet de son courroux : l'abaissement de la vitesse maximale autorisée à 80 km/h sur les routes à double sens. Le fou d'automobile mentionne à plusieurs reprises "la colère et l'incompréhension" des Français à la suite à cette décision prise en 2018. Et parfois, les critiques allusives ne suffisent plus, laissant place à un ton plus belliqueux : " Pour respecter des vitesses, encore faut-il qu'elles soient respectables", lance-t-il au milieu d'un journal télévisé. Et c'est aussi pour ces coups de sang que les Français le regretteront. 

Pour Jean-Pierre Pernaut, l’aventure continue avec la www.jpptv.fr. Découvrez le nouveau site de JPP dès maintenant.  

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Les organisateurs de la manifestation pro-palestinienne interdite à Paris maintiennent leur appel

EN DIRECT - Fin de la traque dans les Cévennes : le suspect en garde à vue pour "assassinat"

Tensions au Proche-Orient : d’où vient l’arsenal militaire du Hamas ?

VIDÉO - "Une femme libérée et de pouvoir" : Amandine Petit a défilé en Marianne à Miss Univers

Fin de la traque dans les Cévennes : comment les gendarmes ont poussé le fugitif à se rendre

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.