VIDEO - "Mes relations intimes ont toujours été consenties" : accusé d’agressions sexuelles, Marilyn Manson se défend

Description du sujet digitial

RIPOSTE – Lâché par sa maison de disques après avoir été accusé d’agressions sexuelles par plusieurs femmes, dont son ex-compagne, la comédienne Evan Rachel Wood, le rockeur américain Marilyn Manson dénonce "d’horribles distorsions de la réalité".

Marilyn Manson contre-attaque. Le rockeur américain de 52 ans, de son vrai nom Brian Warner, est dans l’œil du cyclone depuis son ex-compagne, la comédienne Evan Rachel Wood, 33 ans, l’accuse d’agressions sexuelles et psychologiques dans un message posté lundi 1er février sur Instagram.

Depuis plusieurs années, la star de la série Westworld évoquait publiquement son passé de victime de violences conjugales. Mais elle n’avait jamais prononcé le nom du rockeur, dont elle a partagé la vie de 2007 à 2010. Dans la foulée de sa prise de parole, plusieurs femmes ont publié des messages décrivant des faits similaires sur les réseaux sociaux. 

Lire aussi

L’affaire, qui fait la une des médias américains, a déjà des répercussions sur la carrière du chanteur puisque dans la soirée, le label Loma Vista Records, qui a publié ses trois derniers albums, dont le récent We are chaos, a annoncé mettre fin à leur collaboration.  

Silencieux toute la journée, Marilyn Manson a fini par réagir dans un post Instagram publié dans la nuit de lundi à mardi. "Manifestement, mon art et ma vie sont depuis longtemps un aimant à controverse, mais ces récentes accusations à mon encontre sont d’horribles distorsions de la réalité", écrit le rockeur.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Marilyn Manson (@marilynmanson)

"Mes relations intimes ont toujours été entièrement consenties avec des partenaires partageant les mêmes idées. Peu importe comment et pourquoi d’autres personnes choisissent de dénaturer le passé, c’est la vérité", ajoute-t-il en conclusion de ce message "liké" par Lindsay Usich, sa compagne de longue date qu’il a épousé l’an dernier.

Une sénatrice de Californie écrit au FBI

Aucune poursuite judiciaire n'a été engagée, pour l'heure, suite aux nouvelles accusations à son encontre, mais l'affaire ne devrait pas en rester là. La sénatrice de Californie Susan Rubio a en effet écrit au FBI pour demander l'ouverture d'une enquête  afin de protéger d'éventuelles "victimes insoupçonnées".

 

Les médias américains rappellent qu’en mai 2018, une enquête a été ouverte à Los Angeles à l’encontre du rockeur, suite à des crimes sexuels qui se seraient produits en 2011. Faute de preuves, elle a été classée sans suite. 

Sur le même sujet

Lire et commenter