"On était au bout de notre vie" : Mike Horn raconte son flirt avec la mort à "Sept à Huit"

"On était au bout de notre vie" : Mike Horn raconte son flirt avec la mort à "Sept à Huit"

CONFIDENCES – En 30 ans, Mike Horn a défié la mort à plusieurs reprises lors d’expéditions en milieu extrême. Il l’a aussi connue dans sa vie intime avec la disparition tragique du grand amour de sa vie. L'aventurier s'est livré à Audrey Crespo-Mara ce dimanche dans "Sept à Huit".

L'aventure, l'histoire de sa vie. Depuis l'âge de 25 ans, Mike Horn multiplie les expéditions en milieu extrême, celles qui poussent le corps à ses limites. Ce dur à cuir au cœur tendre et meurtri, toujours proche de la nature, se confie. "Je n’ai pas peur de mourir. Quand on a peur de mourir, on ne prend pas de risques. J’ai plutôt peur de ne pas vivre", affirme le Sud-africain installé en Suisse face aux caméras de "Sept à Huit" dans la vidéo en tête de cet article. 

Toute l'info sur

Sept à huit

La mort justement, le quinquagénaire l'a vu de près lors de sa dernière exploration. Le 11 septembre 2019, il  s’élance pour effectuer une traversée de l’arctique par le Pôle-Nord. Problème, la banquise devenue très fine rend la tâche très périlleuse. "Lors de ma première expédition, la glace avait une épaisseur allant jusqu’à  2m50. Quand on est passés la dernière fois, 14 ans plus tard, la glace faisait 8 cm. Je ne savais qu’en si peu de temps, il y avait eu un tel changement", décrit Mike Horn. 

Une erreur presque fatale

Après plusieurs jours de marche dans des conditions effroyables, il parvient à rallier sa destination malgré le froid, la fatigue et la faim. "On était au bout de notre vie", souligne-t-il. Il a alors commis une erreur qui a bien failli lui coûter la vie. "Sur une zone où la glace devenait trop fragile, je suis tombé dans l’eau. La luge, qui était encore sur la glace, m’a tapé le dos et m’a enfoncé. Tout à coup, je me suis senti emprisonné", décrit Mike Horn. "J’ai vu que je pouvais avoir un peu de résistance pour m’extirper de l’eau", ajoute-t-il, lui qui s'en est finalement sorti de justesse. 

Plusieurs mois plus tard, l'aventurier l'affirme, il a sans doute trop repoussé ses limites ce jour-là. "Je pense que c’est une des expéditions les plus dures que j’ai faite de ma vie", affirme-t-il. "J’ai ressenti des émotions de peur, entre mes filles et moi. C’était peut-être la limite de mes capacités", ajoute-t-il. Mais "de me pousser à l’extrême, c’est là où j’ai le sentiment d’être vivant", explique l'explorateur. 

"Tu dois vivre pour moi"

Lors de son passage sur le plateau de Sept à Huit, Mike Horn est également revenu sur un autre traumatisme : le décès de sa femme. Il raconte les derniers échanges avec Katie qui a succombé 6 ans plus tôt à un cancer. "Si tu n’as pas assez de soutien de ta famille, tu ne peux pas partir tranquillement. J’ai eu la chance d’avoir une femme extraordinaire", indique-t-il. "Quand je voyais qu’elle était poche de sa mort, je lui ai dit : 'Katie je ne peux pas vivre sans toi, je préfère mourir avec toi'. Elle m’a répondu : 'Mike tu ne dois pas mourir avec moi, tu dois vivre pour moi'", relate-t-il avec émotions.

Lire aussi

Cet extrait vidéo est issu du replay de Sept à Huit, émission d’information et de reportages hebdomadaire diffusée sur TF1 et présentée par Harry Roselmack. Elle propose chaque semaine trois à quatre reportages sur l’actualité du moment : politique, faits divers, société ou encore évènements internationaux.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Que risquera-t-on en roulant sans pneus hiver après lundi prochain ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - Procès du 13-Novembre - "Je voudrais dire quelque chose" : Salah Abdeslam s'adresse à la cour

"On marche sur la tête" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

VIDÉO – Un an de précipitations en 48h : la Sicile frappée par des inondations meurtrières

Plus de 5000 cas de Covid-19 par jour : peut-on déjà parler de "cinquième vague" de l'épidémie ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.