Pass Culture : voici ce que les jeunes peuvent (ou pas) s'offrir avec leurs 300 euros

Pass Culture : voici ce que les jeunes peuvent (ou pas) s'offrir avec leurs 300 euros

SÉSAME - Depuis ce vendredi, les Français atteignant l'âge de 18 ans peuvent recevoir via une application 300 euros à dépenser en biens culturels et services numériques. Mais il y a tout de même des restrictions.

C'était une promesse d'Emmanuel Macron, elle est désormais tenue : dès ce vendredi 21 mai, les jeunes fêtant leurs 18 ans - soit 800.000 par an - peuvent recevoir la somme de 300 euros via une application nommée Pass Culture. Pour ce faire, les tout récents adultes (et, dès 2022, les élèves de collège et de lycée) doivent s'inscrire durant leur 18e année et peuvent utiliser leur pass sur 24 mois. 

Toute l'info sur

Le 13h

La somme peut être dépensée en billets et abonnements de cinéma, de concert, de spectacle, de musée, de médiathèque, de festival, de visite de lieu historique, de centre d'art ; mais aussi en biens culturels comme des livres, des BD, DVD, disques vinyles, instruments de musique, matériel de beaux-arts, de calligraphie, de dessin, de peinture, ou encore de street art.

La jeunesse pourra aussi s'offrir des cours de disciplines artistiques (danse, théâtre, musique, chant, dessin), des rencontres avec des artistes (conférences, dédicaces, répétitions de spectacles, découvertes des métiers), ou des services numériques, comme des jeux vidéo, de la musique en ligne, des abonnements à des plateformes de vidéo à la demande, des ebooks ou des abonnements à la presse en ligne.

Netflix ou le matériel informatique exclus du dispositif

Les plateformes de vidéos à la demande, Canal, OCS, FilmoTV, la Cinétek, Univecine, BrutX, ADN, Madelen, Queerscreen - et, prochainement, Salto - sont bien accessibles, mais quelques restrictions sont toutefois à noter. Elles concernent les biens livrés - par Amazon, notamment -, les plateformes en ligne Netflix, Amazon Prime et Disney. Pour l'ensemble des biens numériques, un plafond a été fixé à 100 euros. Objectif : que les jeunes concernés puissent "diversifier leurs pratiques culturelles", peut-on lire sur le site dédié au pass

Les livres scolaires et parascolaires sont également exclus du dispositif, tout comme les accessoires pour instruments de musique et le matériel informatique (ordinateur et téléphone). 

60% des dépenses concernent des livres

Romain, 18 ans, est étudiant en géographie dans le Vaucluse, l'un des 14 départements où a été expérimenté le pass depuis deux ans. Sur les 500 euros mis à sa disposition, il en a dépensé 150 pour l'instant. Sans cette somme d'argent, "en étant étudiant, c'est compliqué d'avoir un budget pour aller dans les musées notamment", précise-t-il à TF1 dans la vidéo en tête de cet article, ajoutant qu'il "se sert souvent" du pass.

Un autre jeune souligne que "des magasins qui vendaient des instruments de musique participent au pass Culture". Il en a donc profité pour "essayer la guitare". "Je prévois de les dépenser tout en cinéma ou en sorties", assure l'un de ses camarades. Une autre étudiante encore explique avoir "acheté des livres de droit, des romans et d'autres livres [qu'elle] n'aurait pas pu [s']acheter sans cela".

Lire aussi

Avec la fermeture des lieux culturels, Covid-19 oblige, les quelques 150.000 premiers bénéficiaires du pass Culture, ceux ayant participé à l'expérimentation, se sont tournés massivement vers les livres, qui ont représenté 60% de leurs dépenses sur l'ensemble de la période de test. La musique (12% des dépenses) et le cinéma et l'audiovisuel (10%) arrivent loin derrière. 

Josée Journal, libraire indépendante, a ainsi accueilli de nombreux jeunes "qu'on ne voyait pas auparavant". "Ils viennent discuter, voir comment ça fonctionne, déambuler dans la librairie et découvrent d'autres choses", indique-t-elle à TF1.

Si les jeunes de 18 ans sont concernés dès ce vendredi, une partie des élèves de collège et ceux de lycée le seront à partir de janvier 2022. Ils pourront percevoir un total de 200 euros sur cinq ans : 25 euros seront offerts aux élèves de quatrième, 25 euros pour les troisièmes et 50 euros par année et par élève en seconde, première et terminale. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Même infraction, même sanction" : après la gifle d'Emmanuel Macron, les policiers montent au créneau

Variant Delta : "épée de Damoclès" au-dessus de l’embellie sanitaire en France

Covid-19 : les contaminations repartent à la hausse au Royaume-Uni, la faute au vaccin AstraZeneca ?

Euro : le calendrier détaillé des retransmissions TV de tous les matchs

Un prix Pulitzer spécial pour Darnella Frazier, qui avait filmé le meurtre de George Floyd

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.