Plus de 3 ans après le décès de Johnny Hallyday, que deviennent ses plus grands fans ?

Plus de 3 ans après le décès de Johnny Hallyday, que deviennent ses plus grands fans ?

SOUVENIRS – Trois ans après la mort de la star, les fans de Johnny Hallyday se mobilisent pour garder vivace la mémoire de leur idole. Nous sommes allés à leur rencontre.

L'amour inconditionnel porté par les groupies de Johnny Hallyday, décédé le 5 décembre 2017, ne faiblit pas. Plus les années passent, plus leur adoration se renforce, voire suscite l'adhésion de nouveaux membres. "Certains sont devenus fans après sa mort. Cette disparition les a intrigués", précise une fan dans l'émission Sept à Huit en tête d'article.

Depuis trois ans, chacun lui rend hommage à sa manière. Certains arborent la même dégaine vestimentaire : ensemble noir, veste en cuir, bagues aux doigts, boucle d'oreille et croix autour du cou. Quand d'autres lui empruntent sa célèbre coupe de mulet ainsi que ses tatouages extravagants sur les avant-bras. C'est le cas de Johan, un cinquantenaire originaire de Picardie. Depuis quelques années, il ressemble à la star comme deux gouttes d'eau.

Toute l'info sur

Johnny Hallyday : la mort d'un géant

 Après un accident vasculaire cérébral, cet admirateur a décidé de changer de vie. Il a abandonné son casque et sa truelle de maçon afin de se consacrer à la musique. Le chanteur en herbe joue désormais des notes de guitare devant une communauté de fans, dont il est le fédérateur. Il s'apprête par ailleurs à publier son premier album en hommage à son idole. "Je regarde les images. Je regarde les photos de Johnny. Il est avec moi partout où je vais, même dans ma voiture", confie-t-il.

Recueillement à l'Église de la Madeleine

Chanter, certes, mais pas seulement. Offrandes, prières, livres d'or... plusieurs centaines de fidèles optent chaque mois pour une messe d'une heure au sein de l'Église de la Madeleine à Paris, là où a lieu le 9 décembre 2017 l'hommage populaire rendu à la star. La jauge de participants est réduite depuis le début de la crise sanitaire, mais si les conditions le permettent, un opéra rock devrait s'y tenir le 15 juin prochain.

Rouler sur les routes de Ramaduelle en bécane

D'autres fans encore prennent leur bécane pour se souvenir de l'icône. "Il nous a aidé à vivre. Il nous a aidé à comprendre le rock'n'roll. Car ce n'est pas que de la musique, c'est aussi un look, une façon de vivre, un état d'esprit un peu rebelle", commente Jean-Noël, un membre du groupe de bikers Les Desperados, crée par Johnny. "Il nous a procuré que du bonheur", poursuit son frère jumeau Jean-Claude, lui aussi adepte de sorties en deux-roues. "Sans lui, je ne sais pas ce qu'on serait devenu. Rien que d'être un groupe comme ça, on est des amis, c'est la moto, c'est Johnny. C'est un ensemble de choses qui fait qu'à 60 ans, on a une vie agréable. On est comme des gamins". 

Garder le lien grâce aux réseaux sociaux

La passion se prolonge sur les réseaux sociaux, où des groupes d'aficionados continuent de partager leurs émotions. Tous les 5 de chaque mois, Annie publie une lettre d'amour en ligne adressée à Johnny et destinée aux nombreux abonnés. "Johnny, c'était ma force, ma façon d'avancer, c'était mon énergie. C'était la moitié de moi-même", relate l'admiratrice, veste à l'effigie de la star sur les épaules. 

Lire aussi

Mais Johnny est aussi devenu une marque. Calendriers, parapluies, livres, puzzles... Des fans se chargent de commercialiser de nombreux produits dérivés. "Nous faisons cela pour faire ressortir ces images qu'on ne verra plus sinon", explique l'un d'eux. Il indique par ailleurs qu'une exposition sur Johnny Hallyday sera organisée à Paris en juin prochain. L'ouvrage d'un ancien garde du corps et ami Jo Rodriguez devrait également sortir pendant l'été 2021.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : Olivier Véran observe "une tendance à l'amélioration" mais "reste prudent"

VIDÉO - La directrice de la pharmacovigilance danoise s'évanouit en pleine conférence de presse

Déconfinement : les pistes du gouvernement

Avec 100.000 morts du Covid, où la France se situe-t-elle dans le monde ?

100.000 morts du Covid en France : quel est le profil des victimes ?

Lire et commenter