VIDÉO - Anik ("The Voice") : "Je vis l’aventure de ma vie grâce aux Français"

VIDÉO - Anik ("The Voice") : "Je vis l’aventure de ma vie grâce aux Français"

INTERVIEW – Repêchée par Amel Bent lors des battles, la Québécoise de 48 ans a été la dernière qualifiée par sa coach à l’issue de l’épreuve des K.O. ce samedi 17 avril. Un incroyable parcours sur lequel elle revient pour LCI.

Son histoire semble avoir été écrite par un scénariste tellement les rebondissements se succèdent. "On dirait que tout se déroule comme dans un rêve", s’enthousiasme à l’autre bout du fil Anik, qui fait désormais partie des 16 derniers talents de cette saison 10 de The Voice. La Québécoise de 48 ans a bien failli ne pas pouvoir passer son audition à l’aveugle, enregistrée quelques jours après la fermeture par la France des liaisons avec le Canada. 

Repêchée lors des battles, elle s’est qualifiée sur le fil à l’issue des K.O. ce samedi 17 avril. "Je suis tellement heureuse de vivre ça", glisse-t-elle sans jamais oublier de citer Alexis et Sonia, ses jeunes camarades qui n’ont pas eu sa chance. Car Anik est sans cesse dans le partage. Malgré l’océan qui nous sépare.

Toute l'info sur

The Voice 2021

Votre parcours dans The Voice est une suite d’heureux hasards. Vous vous êtes pincée à chaque étape pour vérifier que vous ne rêviez pas ?

Tout à fait, c’est une belle façon de le dire. Quand on m’a dit que je ne pouvais pas venir en France juste avant l’audition à l’aveugle, je n’arrivais pas à y croire. C’était le rêve de toute ma vie qui, enfin à 47 ans, se réalisait. Ça faisait six mois qu’on travaillait dans l’ombre en visio avec la production. Ce n’était pas possible pour moi de passer à côté de cette chance. À la dernière minute, j’ai réussi à obtenir mon autorisation pour quitter le Canada. Ma battle avec Arthur a été épique. Quand Marc Lavoine l’a choisi, j’ai été très heureuse pour lui. Quand j’ai été volée par Amel Bent, j’étais aux anges mais j’ai été encore une fois malheureuse en voyant qu’Alexis perdait sa place. Ça s’est encore joué à la dernière seconde. Il y a eu cette même émotion avec Sonia sur les K.O.

Vous avez mis K.O. les coachs avec "Tout" de Lara Fabian. Pourquoi avoir choisi une chanson de rupture au moment où vous n’aviez pas envie vous séparer de l’émission ? 

Amel Bent avait dit qu’elle n’avait pas été touchée par mon interprétation d’"All by myself" lors des auditions à l’aveugle. C’est sûr que c’est vraiment une chanson de performance, je peux comprendre. Je voulais qu’elle puisse entendre mon émotion et j’ai travaillé pour alors qu’elle n’était même pas encore ma coach. À un moment donné, il faut gratter le bobo comme on dit. Appuyer là où ça fait mal. Pierre-Yves, le coach vocal, a vraiment réussi à toucher une corde sensible chez moi. À ma sortie de scène, j’étais très heureuse.

Alors qu’il ne lui restait plus qu’une place dans son équipe, Amel Bent a préféré attendre de vous entendre avant de faire son ultime choix. Plus que votre coach, c’est votre ange gardien ?

Vraiment oui (elle rit). Elle a su lire à l’intérieur de moi. Toute l’équipe de l’émission a été respectueuse de la personne que je suis, de mon parcours et ça, ça n’a pas de prix. Depuis qu’Amel a appuyé sur le buzzer aux battles, elle est devenue la numéro un dans mon cœur (elle rit).

En vidéo

The Voice 2021 – Anik chante "Tout" de Lara Fabian (KO)

En vidéo

The Voice 2021 - Anik chante "All by myself" de Céline Dion

Amel Bent a rappelé que "le métier de chanteuse était très ingrat pour les femmes" qui étaient mises de côté après un certain âge. À ce moment-là, vous vous dites que l’aventure s’arrête pour vous ?

Je savais que cette phrase était définitive pour la suite mais je ne savais pas encore dans quel sens. Certains disent que je suis une professionnelle de la chanson mais je travaille dans l’ombre. Quand votre rêve de petite fille ne se réalise pas, vous vous remettez en question. Au début de l’aventure The Voice, on m’a demandé pourquoi je prenais ce risque-là à mon âge. Je traînais déjà des bagages derrière moi mais j’ai foncé tête baissée et j’ai fait confiance à la vie. Amel a dit qu’à ma place, elle aurait abandonné depuis longtemps. Je n’ai jamais cessé de croire à ce que je pouvais donner. Je n’ai pas eu ce don pour rien, il faut que je le partage. Les hommes d’un certain âge ont encore cette possibilité d’être entendus, les femmes beaucoup moins. Amel a compris ce parcours et m’a laissé la porte ouverte.

À 48 ans, vous voilà parmi les 16 derniers talents de la saison. Amel Bent qualifie votre présence dans l’émission de "message d’espoir". C’est une définition qui vous plaît ?

Vraiment beaucoup, oui. J’enseigne le chant depuis longtemps et j’ai parmi mes élèves des femmes de 40, 50, 60 ans qui rêvent de chanter. Il faut se faire plaisir. La vie avance et on entre rapidement dans un engrenage. Il faut gagner sa vie, s’occuper de la famille et on ne s’occupe plus de nos rêves. Mes proches m’ont soutenu pour que je puisse vivre le mien. On doit laisser les portes ouvertes aux femmes d’un certain âge qui n’ont pas pu faire entendre leurs voix. Si mon histoire dans The Voice n’inspire ne serait-ce qu’une personne, j’en serai très heureuse. 

Les coachs louent depuis votre audition à l’aveugle votre voix puissante. Vous êtes même "la voix du programme" selon Amel Bent. C’est un sacré compliment…

Je n’arrive pas à le croire quand j’entends ça. Entendre tous leurs commentaires, c’est extrêmement touchant. Voir Marc Lavoine pleurer, c’est quelque chose. Je vis l’aventure de ma vie grâce aux Français. Je reçois tellement de beaux commentaires. Beaucoup de femmes m’écrivent pour me dire qu’elles trouvent que ce que je fais à mon âge, c’est magnifique. J’enseigne même le chant à des Français en visio maintenant. 

On m’a beaucoup comparé à Céline Dion en France (...). C’est le plus beau compliment qu’on puisse me faire- Anik

Marc Lavoine, votre ancien coach, assure que vous êtes "une femme exceptionnelle". Que retiendrez-vous de votre collaboration ?

Il est toujours vrai. Quand il est heureux, quand il est fâché. C’est un homme qui aime profondément les gens. Les battles ont été enregistrées en décembre. Je suis arrivée au Québec le 23 et le 24, j’avais un appel de Marc alors que je n’étais plus dans son équipe. Il voulait savoir comment j’allais, il m’a dit qu’il était désolé de s’être séparé de moi. Quand ma battle a été diffusée, il m’a appelée encore une fois le lendemain. Il n’est pas obligé de faire ça. Il est très émotif. C’est pour ça que je voulais absolument être avec lui au départ.

L’étape suivante, celle des cross-battles, est inédite en France. Comment l’appréhendez-vous ?

C’est un peu inquiétant parce qu’on ne sait pas à quoi s’attendre. Mais je vais vous avouer quelque chose. À part les auditions à l’aveugle, toutes les autres étapes sont différentes de La Voix au Québec donc pour moi, c’est toujours une surprise (elle rit). À chaque étape, on choisit un nouveau style de chanson pour montrer une autre facette de nous. Donc pour les cross-battles, j’aimerais m’envoler vers quelque chose de plus rapide.

Les huit talents finalistes qui accèderont aux directs seront désignés par le public présent sur le plateau. C’est une pression supplémentaire ?

C’est sûr que ça fait un peu peur. Je viens du Québec, je suis plus âgée, je suis une chanteuse à voix et je sais qu’en France c’est moins à la mode. On m’a beaucoup comparé à Céline Dion en France, jamais au Québec où on a plusieurs références de chanteuses à voix. C’est le plus beau compliment qu’on puisse me faire. Si je me fie aux nombreux messages d’encouragement que je reçois, ça va bien se passer.

À part d’y croire encore comme dirait Lara Fabian, que peut-on vous souhaiter pour la suite ?

Peu importe l’issue, j’aimerais pouvoir retrouver le peuple français que je trouve érudit, cultivé, poli. J’ai vraiment adoré vous côtoyer alors j’espère que The Voice ne sera pas une fin d’aventure mais bien le début d’une autre avec les Français.

En vidéo

The Voice 2021 – Arthur VS Anik chantent "Under Pressure" de Queen et David Bowie

Lire aussi

>> The Voice 2021 : tous les samedis à 21h05 sur TF1 - retrouvez toutes les vidéos sur le site officiel de l'émission

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : le Canada approuve le vaccin Pfizer-BioNTech pour les adolescents dès 12 ans

Un morceau de fusée chinoise continue sa chute vers la Terre, sans que l'on sache sa destination

Injecter le vaccin AstraZeneca sans limite d'âge : la France ferait-elle cavalier seul dans l'UE ?

EN DIRECT - Procès Lelandais : le tribunal se penche sur la nuit du 11 au 12 avril 2017

INFO LCI - Nanterre : sa fille est harcelée sexuellement dans la rue, il tire au 9 mm

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.