VIDÉO - Qui est Sofia Kappel, la révélation de "Pleasure", le film choc sur l’industrie du porno ?

VIDÉO - Qui est Sofia Kappel, la révélation de "Pleasure", le film choc sur l’industrie du porno ?

PORTRAIT – Pour ses débuts à l’écran dans "Pleasure", en salles ce mercredi, la Suédoise Sofia Kappel impressionne dans la peau d’une jeune femme qui débarque à Los Angeles pour devenir une star du X. LCI l’a rencontrée.

Avant de faire du cinéma, Sofia Kappel travaillait dans une boutique de vêtements. "Je faisais du merchandising visuel", précise cette Suédoise de 23 ans qui crève l’écran dans Pleasure, le film de sa compatriote Ninja Thyberg, plongée hyper réaliste dans les coulisses de l’industrie du X à Los Angeles. 

"Quand on m’a proposé d’auditionner pour le rôle de Bella, ma réaction a été de dire ‘absolument non !’", avoue la jeune femme. "Non pas à cause du sujet du film, mais parce que je ne m’en sentais pas capable. Et parce que j’avais peur de le faire. Au final, j’ai adoré parce que grâce à Ninja, je me suis tout de suite sentie en sécurité".

Ancienne militante féministe, Ninja Thyberg offre un regard inédit sur le monde du porno en racontant les tournages du point de vue des travailleurs du sexe, dans leur banalité comme dans leurs excès. Plusieurs scènes, mettant des situations extrêmes, ont d’ailleurs de quoi déstabiliser les spectateurs.

Il aurait été impossible de faire certaines scènes si je ne me sentais pas en sécurité- Sofia Kappel

Sofia, elle, a vécu l’expérience en toute confiance avec sa réalisatrice. "Parfois, avant même de commencer à tourner, il arrivait que je dise que je trouvais les choses inconfortables. Alors on trouvait une autre façon de faire", assure la comédienne. "Parce qu’il aurait été impossible de faire certaines scènes si je ne me sentais pas en sécurité."

Tour à tour drôle, brutal, tendre et cruel, le film de Ninja Thyberg cherche moins à dénoncer l’industrie du X qu’à dépeindre une héroïne qui risque de perdre son âme sur le chemin du succès. Un croisement explosif entre Showgirls et A Star is Born qui a remporté le prix du jury au dernier Festival de Deauville.

Lire aussi

Pleasure nous dit-il qu’il faut devenir insensible pour réussir dans ce milieu sulfureux ? "Moi, en jouant Bella, je n’étais jamais insensible en tout cas", précise son interprète. "Je ressentais même beaucoup d’émotion. Mais pour mon personnage, c’est plus une question de stratégies. Celles que les femmes utilisent pour survivre au patriarcat, qu’elles travaillent dans le cinéma porno ou dans un supermarché !".

Après ces débuts impressionnants, Sofia Kappel compte-t-elle partir à la conquête d’Hollywood ? Pas sûr. "J’ai bossé sur quelques projets depuis Pleasure, mais toujours un boulot", raconte-t-elle. "Parce que j’aime travailler dans la vente. Je suis actuellement cheffe de service dans le secteur des produits financiers !".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" la finale : c'est Tayc qui l'emporte face à Bilal Hassani !

Variant "Omicron" : "S'il y a un cas en Belgique, il y en a déjà en France"

EN DIRECT - Covid-19 : au Royaume-Uni, deux cas du variant Omicron détectés

En évoquant "l'autonomie" de la Guadeloupe, Sébastien Lecornu fait des vagues

Avec le variant Delta, le risque de contamination explose dans le métro

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.