VIDÉO – "Sept à Huit" : Franck Dubosc évoque avec émotion la mort de son père

VIDÉO – "Sept à Huit" : Franck Dubosc évoque avec émotion la mort de son père

INTERVIEW – Invité dans "Sept à Huit" ce dimanche sur TF1, Franck Dubosc est revenu sur la relation qu'il entretenait avec son père, décédé en 2002. Face à Audrey Crespo-Mara, il a fondu en larmes.

Il n'a pas pu retenir ses larmes. Franck Dubosc était l'invité d'Audrey Crespo-Mara, ce dimanche dans "Sept à Huit" sur TF1. Le comédien est à l'affiche de La dernière partie, une fiction inspirée de sa propre histoire avec son père, qui s’est éteint en 2002 des suites de la maladie de Charcot. Alors que les deux hommes entretenaient une relation complexe, Franck Dubosc s'est souvenu de son premier Olympia, mais surtout de la lettre que son père, en fin de vie, lui a donnée.

Toute l'info sur

Sept à huit

"Il a vu que j’avais fait l’Olympia. Il n’est pas venu, il ne pouvait pas se déplacer. (…) Je pense que pour lui, c'était la consécration. Il était malade, il aurait pu venir, mais il avait honte de lui", a expliqué Franck Dubosc, les larmes aux yeux avant d'évoquer la lettre que son père lui a adressée quelques jours plus tard.

Lire aussi

Ce qui me fait le plus de peine, ce n’est pas ce qu’il a mis, c’est sa façon d’écrire comme un enfant, parce qu’il ne pouvait plus écrire- Franck Dubosc

"Il m’a remis un dessin que j’ai toujours sur moi dans mon agenda. C’est un dessin de moi sur la scène de l’Olympia (…) mais c’est dessiné comme un enfant parce qu’il ne pouvait plus se servir de ses mains. Il y a un mot qui dit qu’il lutte contre cette terrible maladie, c’est difficile. Qui dit que c’est lui qui gagnera. C’est dur de lire cette lettre", se souvient le comédien de 58 ans submergé par l'émotion. 

"Mais ce qui me fait le plus de peine, ce n’est pas ce qu’il a mis, c’est sa façon d’écrire comme un enfant, parce qu’il ne pouvait plus écrire. Donc je vois la souffrance d’écrire ces mots où, en fait, il ne parle pas moi, il parle de la maladie", admet avec pudeur Franck Dubosc qui rend avec La dernière partie, un bel hommage à son père.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 12 cas d'infection par le variant Omicron désormais détectés en France

Inflexible face aux policiers, comment Cédric Jubillar justifie les incohérences entre sa version et celle des enquêteurs ?

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Omicron : que sait-on de ce variant qui inquiète la planète ?

Covid-19 : un officier de gendarmerie relevé de ses fonctions pour refus de vaccination

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.