"Shang-Chi et la légende des dix anneaux" : la bonne surprise de la rentrée signée Marvel

"Shang-Chi et la légende des dix anneaux" : la bonne surprise de la rentrée signée Marvel

ON AIME - Les studios Marvel appliquent leur recette habituelle, mêlant scènes d’action millimétrée et humour à haute dose, à leur tout premier super-héros venu d’Asie. Une super production aussi fun qu’impressionnante à découvrir ce mercredi 1er septembre au cinéma.

Entre la sortie de Black Widow avec Scarlett Johansson cet été et celle de Eternals avec Angelina Jolie en novembre, la sienne passerait presque inaperçue. Au cinéma le 1er septembre, Shang-Chi et la légende des dix anneaux mérite pourtant toute l’attention d’un public en manque de sensations fortes. 

Le prochain super-héros Marvel à débarquer sur les écrans est le premier à venir d’Asie, insufflant à une grosse machine hollywoodienne l’imaginaire d’une culture ancestrale. Un peu comme si la dernière version live de Mulan par Disney rencontrait les Avengers.

Un lien avec Iron Man

Shang-Chi, c’est le vrai nom d’un jeune homme que tous ses amis appellent Shaun. Installé à San Francisco, il mène une vie des plus tranquilles. Et partage son temps entre son job de voiturier et ses sessions de karaoké nocturnes avec sa meilleure amie Katy. Son destin bascule lorsqu’il est attaqué par les bras armés de son père Xu Wenwu, criminel à la tête d’une puissante organisation nommé les Dix anneaux. Un groupe qui apparaissait déjà dans Iron Man et Iron Man 3. "C’est ce qui est amusant dans l’Univers cinématographique Marvel  : nous pouvons faire un film comme Shang-Chi et la légende des dix anneaux et présenter au public un héros inédit, alors qu’en fait le sous-texte le relie au tout début du MCU", souligne le patron de Marvel Studios Kevin Feige dans les notes de production.

Né dans les comics en 1973, Shang-Chi s’est offert un lifting loin des poncifs qui ont longtemps collé aux personnages asiatiques à Hollywood. De quoi ravir son interprète. "C’est une étape importante pour nous. Nous avons attendu longtemps de nous voir dépeints de cette manière à l’écran. Beaucoup d’entre nous dont les parents sont immigrants ne nous étions jamais vraiment vus au cinéma, il n’existait aucune représentation significative de ce que nous sommes, insiste Simu Liu. Il n’y avait que des caricatures, des stéréotypes – ce qui revient en fin de compte à une sorte d’effacement de notre vraie nature et de notre identité". L’acteur canadien, qui tient là son premier grand rôle, a ce mélange parfait d'humilité et de force qui font les vrais héros. Et donne la réplique à des légendes du cinéma asiatique, Tony Leung (In The Mood For Love) et Michelle Yeoh (Tigre et dragon).

Un hommage "aux grandes oeuvres du cinéma d'arts martiaux"

Véritable origin story familiale, Shang-Chi et la légende des dix anneaux mêle l’humour parfois too much cher à Marvel à d’impressionnantes scènes de combat. Celle qui se déroule dans un bus, dévoilée dans la bande-annonce, n’est qu’un exemple de la manière dont la caméra suit chaque mouvement. "Notre objectif était d’honorer les grandes œuvres du cinéma d’arts martiaux. Sans les films de kung-fu, le nôtre n’existerait pas. Tous les membres de l’équipe de chorégraphie avaient en commun un profond respect pour ce genre artistique. Les combats de notre film ne se résument pas à des coups de poing et de pied. Chaque mouvement raconte une histoire", assure le réalisateur Destin Daniel Cretton, lui aussi d’origine asiatique. À l’écran, le kung-fu chinois traditionnel côtoie le krav maga, le jiu-jitsu, la boxe et la muay thaï pour un résultat saisissant.

Lire aussi

Le film certes a ses défauts mais il offre un agréable moment d’évasion aussi féérique que bagarreur, qui se clôt sur un ultime combat épique et visuellement impressionnant. Sans oublier la fameuse scène post-générique qui laisse à penser qu’il faudra compter sur Shang-Chi et Katy (hilarante Awkwafina) à l’avenir. Le producteur Jonathan Schwartz imagine déjà la possibilité de les voir "interagir avec d’autres personnages dans toutes sortes d’histoires et d’univers". L'arrivée du multiverse dans le prochain Spider-Man ne fait que décupler les options de retour pour ce nouveau super-héros qu'on a adopté à peine après l'avoir rencontré.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Exposition d'une photo d'Emmanuel Macron en maillot de bain : le couple présidentiel porte plainte

Pourquoi SOS Médecins entame une grève de 24 heures dès lundi matin

Covid-19 : les tests deviendront payants le 15 octobre seulement pour les non-vaccinés, annonce Jean Castex

Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la carte des départements concernés

Elections en Allemagne : les sociaux-démocrates en tête, incertitudes sur la succession d'Angela Merkel

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.