VIDÉO - Tom Hanks, Katy Perry, Bruce Springsteen… Une pléiade de stars célèbre Joe Biden et l'Amérique

VIDÉO - Tom Hanks, Katy Perry, Bruce Springsteen… Une pléiade de stars célèbre Joe Biden et l'Amérique

FESTIVITÉS - Les traditionnels bals et concerts qui animent normalement la capitale à chaque investiture ont été annulés à cause de la pandémie, mais le nouveau président américain Joe Biden a tout de même eu droit à une soirée spéciale réunissant une brochette de stars. L’événement se voulait aussi un hommage à tous les Américains en ces temps difficiles.

L’investiture de Joe Biden s’est terminée mercredi 20 janvier en musique, lors d’une grande soirée destinée à "célébrer l’Amérique", au cours de laquelle les stars ont défilé. Avec Bruce Springsteen pour le coup d’envoi des festivités et Tom Hanks à la présentation, le ton était donné dès les premières minutes : alors qu’en 2017, Donald Trump avait difficilement trouvé des chanteurs acceptant de se produire pour son investiture, son successeur démocrate n’a pas eu de mal à réunir des grands noms autour de lui. 

Pendant 90 minutes, les célébrités se sont succédé, sans public et à distance parfois, coronavirus oblige : Justin Timberlake, John Legend, Luis Fonsi, ou encore Demi Lovato, pour finir avec Katy Perry, qui a conclu la soirée avec "Firework", tandis qu’un véritable feu d’artifice illuminait le ciel de Washington

Toute l'info sur

Biden et Harris à la Maison Blanche

En vidéo

Katy Perry, devant les marches du Lincoln Memorial, chante "Firework"

Concernant le choix des chansons, un mot d’ordre : montrer qu’avec l’élection de Joe Biden, une (sombre) page se tourne. "C'est une nouvelle aube / C'est un nouveau jour / C'est une nouvelle vie", a ainsi chanté John Legend, interprétant "I’m feeling good" de Nina Simone, tandis que Bon Jovi chantait lui "Here comes the sun". 

Hommage à la résilience américaine

Mais le nouveau président n’était pas le seul à l’honneur, le show se voulant être un hommage à l’Amérique dans son ensemble, et en particulier à sa résilience en cette période de pandémie. Entre deux chansons, ont ainsi été célébrés les travailleurs essentiels, les militaires, une institutrice, les citoyens ayant fabriqué des masques, ceux ayant applaudi les soignants… Sans oublier les infirmières, dont Sandra Lindsay, la jeune infirmière new-yorkaise devenue le 14 décembre dernier la première Américaine à recevoir le vaccin contre le Covid-19, qui a pris la parole dans une courte vidéo.

Autre apparition notable au cours de la soirée, celle des astronautes de la NASA, qui ont enregistré une vidéo depuis l’ISS, ou encore celle de Brayden Harrington, un garçon de 13 ans qui a noué un lien avec Joe Biden au cours de sa campagne. En août dernier, les Américains l’ont découvert lors de la convention démocrate, lorsque l’adolescent, qui souffre de bégaiement (comme Biden par le passé) a expliqué comment l’ancien vice-président lui a "donné confiance".

Bill Clinton, George Bush et Barack Obama, les trois anciens présidents qui avaient assisté plus tôt à l'investiture de Joe Biden, ont par ailleurs rendu hommage à la démocratie américaine, et ont souhaité à leur successeur de réussir : "Votre succès sera celui de notre pays", a ainsi déclaré George Bush dans un message pré-enregistré.

Nouvel appel à l'unité

Aux pieds de la statue d'Abraham Lincoln, devant le monument de la capitale dédié à l'ancien président américain, Joe Biden lui-même s’est de nouveau exprimé, appelant comme dans son discours d’investiture à l’unité. 

"Il nous faut nous rassembler, nous unifier contre nos ennemis. Il n’y a rien que nous ne pouvons faire si nous le faisons ensemble", a-t-il dit. Face aux défis du racisme, de l’extrémisme et du changement climatique, "sera-t-on au niveau ?" a demandé solennellement le nouveau chef d’Etat : "Nous le devons et nous le serons". 

À noter que si la plupart des grandes chaînes américaines ont diffusé l'émission, ce n’est pas le cas de Fox News, prisée des conservateurs, qui a maintenu ses programmes, occupés sur ce créneau par ses présentateurs stars, qui ont tourné le message de Joe Biden en ridicule. "Les appels solennels de Biden à l'unité sont à la fois risibles et complètement malhonnêtes", a lancé Sean Hannity, présentateur le plus regardé du pays et soutien inconditionnel de Donald Trump.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Épidémie "préoccupante", restrictions locales : le gouvernement change de ton

EN DIRECT - 31.519 cas de Covid-19 recensés en 24 heures, du jamais vu depuis novembre dernier

Les patients hospitalisés pour Covid de plus en plus jeunes : comment l'expliquer ?

CARTE - Covid-19 : où en est l'épidémie dans votre département ?

Covid-19 : quels sont les départements où la situation est "très préoccupante" ?

Lire et commenter