VIDÉO - Soraya Riffy, embrassée de force par Jean-Michel Maire dans TPMP : "C'est un manque de respect"

DirectLCI
TPMP - Trois jours après que Jean-Michel lui a embrassé le sein sans son consentement, Soraya Riffy est revenue sur le plateau de Cyril Hanouna pour s'expliquer, ce lundi. "Beaucoup de gens m'ont demandé si j'allais l'attaquer. Mais j'ai décidé de ne pas déposer plainte", a-t-elle déclaré.

"C'est un manque de respect, je suis d'accord. Mais il faut souligner que Jean-Michel Maire a présenté ses excuses, que j'ai acceptées." Après avoir été embrassée de force sur la poitrine sur le plateau de Cyril Hanouna, Soraya Riffy - c'est ainsi qu'elle se présente sur les réseaux sociaux - est venue s'expliquer, ce lundi soir, dans Touche pas à mon poste, sur C8. 


Si elle ne s'est "pas sentie agressée" mais "très gênée", elle a également tenu à rappeler que Jean-Michel Maire (le chroniqueur qui s'est rendu coupable de ce geste) l'avait embrassée sans son consentement : "J'ai dit non. Quand une femme dit non, c'est important de respecter son choix,  a déclaré la jeune femme. Ma famille était choquée." 

Je suis désolé d'avoir choqué"Jean-Michel Maire, lundi dans TPMP

Se disant "émue" par les propos que le chroniqueur lui a tenus par téléphone après son passage à l'acte, Soraya Riffy a précisé qu'elle ne voulait pas prendre le risque de briser sa carrière. "Beaucoup de gens m'ont demandé si j'allais l'attaquer. Mais j'ai décidé de ne pas déposer plainte. Je n'aime pas le conflit", a-t-elle ajouté. 


Jean-Michel Maire, l'air grave et affligé, lui a présenté ses excuses. "Je suis désolé d'avoir choqué. J'admets aisément être un gros lourd mais je respecte réellement les femmes", a-t-il ajouté, au bord des larmes. 


Le mal est déjà fait : le CSA a reçu plus de 500 plaintes suite à cette séquence. 

Lire aussi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter