VIDÉO - Superman s’est fait un nouvel ennemi : les suprémacistes blancs

DirectLCI
ÉVOLUTION - Plus de 70 ans après sa naissance, Superman poursuit ses aventures. Mais aujourd'hui, le super-héros ne s'attaque plus à de sombres extra-terrestres. Dans le dernier numéro de "Action Comics", son nouvel ennemi est un suprémaciste blanc. Un épisode qui fait largement écho à la montée du racisme outre-Atlantique. Malgré son âge, Superman est bien un homme de son temps.

Superman semble n’avoir pas perdu une ride depuis sa "naissance" en 1938. Même costume bleu moulant, et cape rouge, mêmes pouvoirs surnaturels, le super-héros prône toujours le bien, vole au secours des plus démunis et combat toujours les grands "méchants" de ce monde. Mais un détail change : ses ennemis, et ils ont bien changé au fil des années. Dans les années 40, Superman combattait les Allemands nazis et les Japonais. Dans le dernier numéro de la série "Action Comics", le voilà qui s’en prend à un ouvrier qui, après avoir perdu son emploi, s’apprête à tuer des immigrés.

Chemise bleue et bandana aux couleurs des Etats-Unis noué sur la tête, le personnage, moustachu, correspond aux clichés du col bleu américain paupérisé. Arme à la main, il menace des femmes voilées et des travailleurs hispanophones, leur reprochant de lui avoir volé son travail. "Vous travaillez pour pas cher, vous ne parlez pas anglais donc ne pouvez pas répondre ou demander une augmentation. Vous m'avez volé mon travail ! Mon gagne-pain ! Pour ça vous allez payer !", s'écrit-il en ouvrant le feu sur eux. C'était sans compter sur l'intervention de Superman. En un éclair, il arrête les balles avec son torse. "La seule personne responsable pour la noirceur de ton âme, c'est toi !", rétorque-t-il au suprémaciste.


Un passage qui fait écho à la montée de l'extrême-droite aux Etats-Unis ces dernières années. En août, une femme de 32 ans a notamment été tuée par un sympathisant néo-nazi lors de violences à Charlottesville. Quelques mois plus tôt, Dylann Roof, un suprémaciste blanc, avait tué neuf Noirs dans une église de Caroline du Sud.

Superman a toujours représenté l'immigré, lui qui se retrouve partagé entre ses origines extraterrestres et sa vie sur Terre. Un homme qui ne se sent finalement jamais vraiment "chez lui". Ses créateurs, Jerry Siegel et Joe Shuster, deux juifs d'origine 

européenne, souhaitaient à l'origine dessiner un parallèle entre ce super-héros et les immigrants fuyant l'Europe dans les années 30 pour trouver la paix et la prospérité aux Etats-Unis.

Superman a-t-il cependant toujours été un vrai défenseur des droits de l'homme ? Pas vraiment... On retrouve dans de nombreux épisodes de Superman des références racistes. "Singe jaune" pouvait-il par exemple lancer à l'encontre d'un Japonais. Heureusement, Superman a évolué avec son temps et avec lui ses amis super-héros. Dans les années 60, ils deviennent plus fragiles, plus humains, mais aussi plus représentatifs de la société. En 1965 apparaît (enfin) le premier super-héros noir : Th'challa qui deviendra vite "Black Panther". Les revendications des étudiants noirs américains font également leur apparition dans les pages de "Actions Comics".

Depuis quelques années, la communauté d'origine arabe a elle aussi des super-héros à son image. Miss Marvel, créée en 1977, a fait peau neuve. De blonde plantureuse, la voilà aujourd'hui devenue une adolescente musulmane d'origine pakistanaise. Et la France n'a pas été oubliée : en 2010, Batman a déniché une nouvelle recrue, Bilal, un jeune Français d'origine maghrébine. A Clichy-sous-Bois, il passait son temps libre à faire du parkour, ce sport urbain qui mêle sauts et acrobaties, il est dorénavant "Nightrunner". 


Et les super-héros ne s'attaquent pas qu'au racisme, toutes les formes de discriminations sont aujourd'hui abordées dans les comics : les femmes ne sont plus cantonnées à être sexy et les super-héros masculins célèbrent même leur union avec un autre homme. Malgré des pouvoirs incommensurables, leurs aventures resteront toujours un miroir de la société.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter