VIDÉO - Jaja, de son balcon au plateau de "The Voice" : "C’était un rêve pour moi !"

VIDÉO - Jaja, de son balcon au plateau de "The Voice" : "C’était un rêve pour moi !"

INTERVIEW - Junior Arnold Mulongo, alias Jaja, a frappé – et chanté – fort samedi soir lors de la première salve d’auditions à l’aveugle de "The Voice". Repéré sur les réseaux sociaux lorsqu'il enchaînait les tubes au balcon de son appartement pendant le premier confinement, ce personnage étonnant s’est confié à LCI.

C’est une belle histoire comme les fans de "The Voice" les adorent. Durant le premier confinement, Junior Arnold Mulongo, dit Jaja, a égayé les soirées de son quartier en chantant chaque soir à 20 heures au balcon de son appartement, dans le Val-d’Oise. Presque une évidence pour ce Zaïrois de 34 ans qui a tourné à plusieurs reprises avec le groupe Gospel pour 100 voix.

Après avoir circulé sur les réseaux sociaux, les vidéos de ses performances ont été repérées par les équipes de "The Voice" qui lui ont proposé de participer aux auditions à l’aveugle de la saison 10. C’est avec un morceau de taille – "Nessun Dorma", extrait de l’opéra Turandot de Puccini – qu’il s’est présenté sur le plateau de l’émission de TF1. Sans public, mais avec quatre coachs conquis par son audace et son exubérance…

Toute l'info sur

The Voice 2021

Le petit nouveau Vianney ayant "buzzé" trop tard, Jaja a dû choisir son coach entre Florent Pagny, Marc Lavoine et Amel Bent. Si sa maman lui a soufflé de choisir l’homme aux yeux revolver, c’est avec l’interprète de "Ma Philosophie" que ce personnage hors norme a choisi de poursuivre l’aventure…

Quel souvenir gardez-vous de cette première prestation sur le plateau de "The Voice" ?  

D’abord je n’en revenais pas. Trois des quatre coachs se sont retournés pour moi et ils auraient dû être quatre puisque Vianney a appuyé trop tard. C’était un rêve pour moi. Comme si m’on avait exfiltré de ce monde et que j’avais atterri sur la planète "The Voice !" Pour ce qui est de la prestation en elle-même, j’avoue que dans une situation pareille, on a tendance à oublier ce qu’on fait sur scène. Ce que je peux vous dire, c’est que j’avais eu ma mère au téléphone juste avant et que j’étais encore dans cette émotion en entrant sur scène. Sans parler du challenge professionnel que ça représentait. J’étais un peu comme Atlas portant la Terre sur ses épaules !

À la télé, j'ai entendu un monsieur qui chantait de l’opéra sur son balcon en Italie. Je me suis demandé si je serais capable de le faire- Jaja

Est-ce qu’on peut dire que sans le confinement, vous ne seriez pas là aujourd’hui ? 

Quand l’équipe de "The Voice" m’a appelé après m’avoir découvert sur Internet, je me suis dit que c’était dingue. Je me suis dit : "Le monde s’écroule autour de nous et on me demande de venir chanter à la télé. Est-ce que ça ne va pas se ressentir dans ma voix ?". J’ai un peu réfléchi et j’ai accepté, parce qu’au fond je n’avais rien à perdre. Si les voisins ont aimé m’entendre chanter au balcon, pourquoi pas le public de l’émission ? Eux aussi ont besoin de joie !

Lire aussi

Comment vous est venue l’idée de chanter à votre balcon ? 

Je me rappelle que j’étais en train de regarder les infos à la télé, ça parlait des premiers pays confinés, et j’ai entendu un monsieur qui chantait de l’opéra sur son balcon en Italie. Je me suis demandé si je serais capable de le faire. J’avoue que j’avais un peu peur que les gens me demandent de me taire... Et puis un soir, lorsqu’on a instauré les applaudissements pour les soignants, j’ai ouvert la fenêtre et je me suis mis à fredonner avec de la musique derrière. C’était "What a wonderful World", de Louis Armstrong. Et à la fin j’ai entendu un voisin dire : "Une autre, Jaja, on en veut une autre !" J’ai donc chanté "La vie en rose" d’Edith Piaf. Et l’erreur que j’ai faite ensuite, c’est de dire : "A demain !" (rires).

Sur votre balcon avez-vous chanté "Nessun Dorma" comme dans "The Voice" ?

Bien sûr ! Si à l’époque vous m’aviez demandé quelle chanson j’aimerais interpréter en premier pour me présenter, j’aurais répondu "Nessun Dorma". Parce qu’il y a mon côté opératique, mon côté un peu lyrique. Mon côté soul aussi. Je pense que c’est une chanson qui me permet de montrer toute ma capacité vocale et c’est pour ça que je l’ai choisie pour l’audition à l’aveugle.

J’aime être devant, mon signe astrologique c’est Taureau ! Mais j’ai aussi une part de timidité et de prudence- Jaja

Ce que le grand public ne sait peut-être pas, c’est que vous êtes un chanteur professionnel. Vous vous produisez avec des groupes comme Gospel pour 100 voix, vous donnez aussi des cours…

C’est vrai que j’ai toujours évolué avec des orchestres, des compagnies, dans des spectacles. Jamais en tant que Jaja. Pourtant j’aime être devant, mon signe astrologique c’est Taureau ! Mais j’ai aussi une part de timidité et de prudence. Vous savez, ma vie est une succession d’étapes à gravir. Il a déjà fallu s’installer en France, ce n’était pas évident. Je suis né à Kinshasa, d’un papa congolais et d’une maman portugo-belge. Enfant, j’accompagnais ma maman à l’église et très tôt j’ai pris le micro. C’est le destin qui m’a conduit ici, il y a onze ans. Et ça fait onze ans que je n’ai pas vu ma maman qui vit désormais au Canada. Aujourd’hui, je crois qu’elle peut être fière de moi.

Il paraît que vous parlez cinq langues : le français, l’anglais, le lingala, le kikongo et le swahili. Est-ce que vous chantez aussi dans chacune d’entre elles ? 

Je dirais même que je les chante mieux que je ne les parle ! D’ailleurs je chante aussi en allemand, en italien, en latin. Je me débrouille plutôt bien avec les chants grégoriens également.

Lire aussi

Vous êtes donc prof de chant : y a-t-il un conseil que vous donnez à tous vos élèves ? 

Ce qu’ils doivent comprendre, c’est que chanter, ce n’est pas acquérir quelque chose. Ils ont déjà le chant en eux. Dès qu’on parle, on chante, suivant diverses fréquences selon la région du monde d’où l’on vient. Mais la voix, c’est le premier des instruments.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REPLAY – Revoyez l’interview de Nicolas Sarkozy au JT du 20h de TF1

Confinement dans le Pas-de-Calais, nouveaux départements sous vigilance... ce que devrait annoncer Jean Castex ce jeudi

EN DIRECT - Nouveau record de décès du Covid en 24h au Brésil : 1.910 morts

Allocations Pôle Emploi : trois cas pour comprendre le nouveau calcul

VIDÉO - Nicolas Sarkozy sur TF1 : "Je me battrai jusqu’au bout pour que la vérité triomphe"

Lire et commenter