VIDÉO - "Quelqu'un est fautif !" : tristesse et colère lors de l'hommage à la jeune femme tuée par Alec Baldwin

VIDÉO - "Quelqu'un est fautif !" : tristesse et colère lors de l'hommage à la jeune femme tuée par Alec Baldwin

ÉMOTION - Une veillée en hommage à Halyna Hutchins, la directrice de la photo tuée accidentellement par Alec Baldwin, était organisée ce dimanche à Los Angeles. Pour beaucoup, ce drame met en lumière le non-respect des normes de sécurité sur les tournages à petit budget.

Plusieurs centaines de personnes se sont réunies ce dimanche à Los Angeles pour rendre hommage à Halyna Hutchins, la directrice de la photographie tuée accidentellement par l’acteur Alec Baldwin jeudi dernier sur le tournage du film Rust, au Nouveau-Mexique. Parmi eux, de nombreux professionnels de l’industrie du divertissement, sous le choc de ce drame qui met en lumière la précarité de certains tournages à Hollywood.

Toute l'info sur

Alec Baldwin auteur d'un tir mortel lors du tournage d'un western

"Les productions à petit budget veulent souvent donner l'impression d'être plus grandes qu'elles ne le sont vraiment", explique le réalisateur Gustavo Sampaio, qui avait travaillé avec la victime sur l’un de ses films. "Alors elles rognent sur les coûts et mettent la sécurité au second plan alors qu'elle devrait vraiment être au premier plan de tout ce qui est fait sur un plateau."

Un avis que partage la productrice Sabrina Oertle : "Je connais les entités chargées du financement, et je peux vous dire qu'en tant que productrice, quelqu'un est fautif. Quelqu'un a décidé de garder le budget très bas."

Des techniciens s'étaient mis en grève

Coïncidence troublante : quelques jours avant sa mort, Halyna Hutchins avait apporté son soutien à une partie de l’équipe qui protestait contre la défaillance des conditions de sécurité sur le tournage. Le matin du drame, plusieurs techniciens s’étaient d’ailleurs mis en grève, sans que la production ne suspende les prises de vue. 

Aucune poursuite n'a encore été annoncée dans cette affaire, mais la thèse accidentelle semble privilégiée. Un mandat de perquisition a été délivré par un juge vendredi, autorisant les forces de l'ordre à saisir le matériel lié au tournage ainsi que les armes et munitions utilisées comme accessoires, et les habits portés par l'acteur et le reste de l'équipe lors du drame.

Lire aussi

Auteur du tir qui a également blessé le réalisateur Joel Souza, Alec Baldwin est resté en liberté après avoir été interrogé quelques heures après les faits. La star, qui a exprimé sa tristesse vendredi sur les réseaux sociaux, a rencontré samedi le père et le fils de la victime à Santa Fe. D'après son entourage, il serait "inconsolable et hystérique".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Inflexible face aux policiers, comment Cédric Jubillar justifie les incohérences entre sa version et celle des enquêteurs ?

EN DIRECT - Omicron : 12 cas d'infection désormais détectés en France, 38 pays concernés par le nouveau variant

Vaccin : au bout de combien de temps mon pass sanitaire est-il actif après la 3e dose de rappel ?

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Vaccination : le gouvernement réactive le numéro "coupe-file" pour les personnes âgées

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.