Alberto Contador prendra sa retraite après le Tour d'Espagne

DirectLCI
ADIOS PISTOLERO - Sept fois vainqueur de grands tours (France, Espagne, Italie), le coureur a annoncé qu'il ferait ses adieux au cyclisme à l'issue de la prochaine Vuelta, qui se déroulera du 19 août au 10 septembre.

"El Pistolero" ne fera plus mouche la saison prochaine. Le cycliste espagnol Alberto Contador, membre de l'équipe Trek-Segafredo, a annoncé lundi 7 août qu'il prendrait sa retraite à la fin du prochain Tour d'Espagne, qui se courra du 19 août au 10 septembre prochains. A 34 ans, le grimpeur a fait part de la nouvelle sur son compte Instagram, en annonçant sa participation à l'épreuve. "Ce sera ma dernière course professionnelle. Je vous le dis heureux, sans tristesse. [...] Il n'y a pas meilleure façon de dire au revouir qu'en courant dans mon pays. Ce seront trois semaines merveilleuses."

Vainqueur à deux reprises du Tour de France, il avait également levé les bras sur la Vuelta à trois reprises et sur le Giro, à deux occasion, dont la dernière fois en 2015. Adepte d'un cycliste offensif, Contador devait incarner le renouveau de son sport après les sombres années Armstrong, lequel l'avait d'ailleurs cotoyé lors d'un Tour 2009 cauchemardesque pour le coureur de Pinto. Avant qu'un contrôle positif au clembutérol ne le fasse chuter et lui retire sa victoire au Tour de France 2010.


Il avait fait lever les foules par ses attaques au long cours et sa capacité à dynamiter les courses au gré d'attaques qui laissaient ses adversaires sur place. Mais l'arrivée hégémonique d'un cyclisme scientifique et calculateur, incarné par l'équipe Sky et le Britannique Christopher Froome, ces dernières années, lui aura été fatale, l'obligeant à remiser ses ambitions sur la Grande Boucle. Sa dernière apparition sur les routes françaises, au mois de juillet, l'aura vu tenter quelques coups de force, sans toutefois parvenir à suivre le rythme des meilleurs. Une nouvelle occasion lui en sera donnée, dès le 19 août, pour faire ses adieux de champion dans son pays. Pour voir, une dernière fois, "El Pistolero" faire mouche.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter