Michele Scarponi, ancien vainqueur du Tour d’Italie, tué à l’entraînement par un camion

Michele Scarponi, ancien vainqueur du Tour d’Italie, tué à l’entraînement par un camion
CYCLISME
DirectLCI
DÉCÈS – Couronné lors du Giro 2011 et vainqueur lundi dernier devant Thibaut Pinot sur le Tour des Alpes, Michele Scarponi a été tué samedi matin, rapporte la Gazzetta dello Sport. Le coureur italien a été percuté par un camion alors qu’il partait s’entraîner. Il avait 37 ans.

C’est une situation devenue bien trop courante sur les routes et que chaque cycliste, amateur ou professionnel, qui enfourche son vélo avant de partir s’entraîner a dans un coin de sa tête. Samedi matin, elle a été fatale à Michele Scarponi, coureur professionnel de l’équipe Astana.


Agé de 37 ans, quatrième la veille du Tour des Alpes dont il avait remporté la première étape devant Thibaut Pinot, l’Italien a trouvé la mort dans un accident de la route près de Filottrano (province d’Ancône), percuté de face par un camion, rapporte la Gazzetta dello Sport. L’ancien vainqueur du Tour d’Italie 2011, qui était parti s'entraîner, est décédé sur le coup.

Un décès brutal qui a cueilli au réveil les coureurs du peloton qui venaient de le quitter sur les pentes du Tour des Alpes dont il avait pris la 4e place, vendredi à l'issue de la dernière étape.  "Je suis dévasté d'apprendre la nouvelle. Je ne peux pas y croire. Mes pensées vont à ses amis, à sa famille, à son équipe", a déclaré le Britannique Geraint Thomas, vainqueur de l'épreuve alpestre.  "Hier, on roulait ensemble comme des cadets à s'attaquer dans les montées, les descentes... On se faisait des sprints etc. Mais toujours une poignée de main après l'arrivée: une rigolade et une tape dans le dos !", se souvient Pierre Rolland. 


Très apprécié des autres coureurs comme de la presse, Scarponi laisse dans leur mémoire l'image d'un homme toujours jovial et souriant. "C'était une grande personne et un grand coureur", salue l'Espagnol Alejandro Valverde.  "Il avait toujours le sourire dans le peloton, il nous manquera tant", confie le champion olympique belge Greg Van Avermaet. "Quel choc ce matin d'apprendre la disparition de Michele Scarponi, mais sa gentillesse et son sourire resteront dans nos mémoires", a résumé le Français Alexis Vuillermoz.

"Paralysé et sans voix à l'annonce du décès de Scarponi, une grande personne toujours avec un sourire contagieux. Repose en paix l'ami"

Scarponi avait débuté sa carrière en 2002. Grimpeur émérite, il avait hérité du trophée sur le Giro après la disqualification d’Alberto Contador pris dans une affaire de dopage. Le Transalpin avait lui aussi été suspendu deux ans (2006-2008) pour dopage. Il aurait dû être le capitaine de la formation kazakhe pour la prochaine édition qui débute le 5 mai. A son palmarès, il comptait aussi Tirreno-Adriatico (2009) et plusieurs étapes sur le Tour d'Italie.


Ce deuil de premier plan dans le milieu du cyclisme vient renforcer la vaste campagne de sensibilisation à la sécurité des cyclistes à travers le monde. Des panneaux ont été installés notamment sur les routes espagnoles ou dans les Alpes françaises, avec notamment l’implication de nombreuses personnalités, de Lorant Deutsch à Isabelle Gelinas en passant par Thomas Voeckler ou encore Laurent Jalabert, dans la campagne de l'Union Nationale des cyclistes professionnels.

Le décès de Scarponi intervient la même semaine que celle d’un avocat de la défense du droit des cyclistes, un Anglais fortement impliqué dans l’association Stop Killing Cyclists, victime d’une collision avec une voiture alors qu’il faisait du vélo sur son lieu de vacances à Majorque (Espagne).

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter