"Il a besoin de notre soutien maintenant" : Lance Armstrong a rendu visite à son "ami" Jan Ullrich

"Il a besoin de notre soutien maintenant" : Lance Armstrong a rendu visite à son "ami" Jan Ullrich

DirectLCI
RÉCONFORT - Dépressif et admis en hôpital psychiatrique suite à des arrestations en quelques jours, Jan Ullrich a reçu la visite de son ancien adversaire sur la Grande Boucle, Lance Armstrong. L'Américain a publié une photo de leurs retrouvailles sur Instagram, accompagné d'un message de soutien au vainqueur du Tour 1997.

Voilà une visite à laquelle on ne s'attendait pas. Une semaine après avoir été admis en hôpital psychiatrique suite à l'agression d'une prostituée dans un hôtel à Francfort, Jan Ullrich a défrayé la chronique ces derniers mois. Le vainqueur du Tour de France 1997 a reçu la visite surprise de son plus grand rival, Lance Armstrong, qui est venu l'épauler, ce samedi 18 août.

"Mon ami traverse une période difficile"

En légende d'une photo où on le voit assis à côté de l'Allemand, avec une piscine en arrière-plan, en lunettes de soleil, bras dessus bras dessous et souriants, le Texan, déchu de ses sept victoires sur la Grande Boucle, s'est ému de ces retrouvailles. "Tellement bon de passer la journée avec cet homme. Comme beaucoup d'entre vous le savent, j'aime Jan Ullrich. Il a été un rival si spécial pour moi. Il m'a effrayé, m'a motivé, et a sorti le meilleur de moi", a-t-il écrit sur Instagram. Avant de poursuivre : "Mon ami traverse une période difficile. Je ne pouvais pas manquer l'occasion de venir en Allemagne pour passer quelques jours avec lui. S'il vous plaît, gardez Jan dans vos pensées et vos prières. Il a besoin de notre soutien maintenant."

Dès l'annonce de son arrestation, Lance Armstrong s'était déclaré prêt à "faire tout ce qui est mon pouvoir" pour aider Jan Ullrich, "une personne importante dans ma vie". "Il était une bête en tant qu'athlète et il m'a motivé plus que n'importe quel rival. Franchement, il est le seul à m'avoir fait peur." L'Américain a joint la parole aux actes en visitant son "ami".

Sur le même sujet

Lire et commenter