Paris-Roubaix : après un arrêt cardiaque en pleine course, le coureur belge Michael Goolaerts est mort

DirectLCI
CYCLISME - Victime d'un arrêt cardiaque, le coureur belge Michael Goolaerts (Vérandas Willems-Crélan) est mort dimanche soir à l'âge de 23 ans.

Il participait pour la première fois à la célèbre course cycliste Paris-Roubaix. Mais ce dimanche, Michael Goolaerts a été retrouvé inerte sur le deuxième des vingt-neuf secteurs pavés, victime d'un arrêt cardiaque. Transporté en urgence à l'hôpital de Lille, le coureur belge de l'équipe Vérandas Willems-Crélan a finalement tragiquement perdu la vie. "Toute assistance médicale était inutile", a précisé l'écurie endeuillée dans un communiqué, ajoutant que le sportif s'était éteint en présence de ses proches. 

Peu avant 14h ce dimanche, il avait été pris en charge près de Viesly où il avait été réanimé par l'équipe médicale de la course, équipée d’un défibrillateur, puis par les sapeurs-pompiers et le Smur (Service mobile d'urgence et de réanimation). Lequel lui avait administré un massage cardiaque, avant de l’héliporter jusqu’à l'hôpital. En vain. Reste encore à expliquer les circonstances de cette tragédie. D'après une source citée par l'AFP, l'arrêt cardiaque n'aurait pas été engendré par la chute. Elle serait donc d'origine médicale.  

Professionnel depuis 2014, Michael Goolaerts était toujours à la recherche de sa première victoire dans une compétition majeure. Sa disparition ravive le douloureux souvenir de la mort de Daan Myngheer en 2016, un autre coureur belge. Lequel avait été également foudroyé par un accident cardiaque en Corse. 

Sur le même sujet

Lire et commenter