Tour de France 2015 - Froome est "fier d'être arrivé à ce niveau en étant propre"

Tour de France 2015 - Froome est "fier d'être arrivé à ce niveau en étant propre"

TOUR DE FRANCE – Large vainqueur de la 10eme étape du Tour de France, Christopher Froome fait de nouveau l'objet de rumeurs de dopage à son encontre. Le coureur anglais de Sky, dont les données informatiques ont été piratées, a encore tenu à prouver qu'il courait proprement.

La mobylette a encore frappé fort. L'attaque de Christopher Froome à six kilomètres du sommet du Col de la Pierre Saint-Martin, toujours dans son style caractéristique, postérieur vissé sur la selle, regard posé sur la route, a complètement fait exploser les autres favoris. Si cette première étape de montagne avait des allures de premier gros rendez-vous entre grimpeurs, elle a finalement permis au vainqueur du Tour de France 2013 de déjà faire le tri entre ses concurrents. Van Garderen pointe à 2'52", Quintana à 3'09", tandis que Contador est relégué à 4 minutes, et Nibali à près de 7 minutes. Dire qu'il reste encore cinq autres étapes de haute montagne n'est pas vraiment de nature à rassurer les autres prétendants au podium si le coureur de chez Sky maintient une telle forme.

EN SAVOIR +
>> Le recap' de la 10e étape : Froome assomme déjà la course
>> Piratage de données et soupçons de dopage chez Sky

C'est justement cette dernière qui interpelle, encore et toujours, le monde du cyclisme et le commun des mortels. Comment Christopher Froome peut-il créer d'aussi gros écarts face à des coureurs de la trempe d'Alberto Contador, 7 grands tours à son actif, ou de Vincenzo Nibali, vainqueur également des 3 grands tours, dont la Grande Boucle 2014 ? Grosse défaillance des autres favoris ou réelle démonstration de "Froomey" ? Le cycliste britannique qui fait aujourd'hui l'objet d'un piratage de ses données informatiques a tenu à se défendre des différentes accusations faites à son égard et militait après l'arrivée pour  "un cyclisme propre."

"Il n'est pas difficile de rester cool"

"Je suis fier d'être arrivé à ce niveau en étant propre. Je comprends que les questions (sur le sujet du dopage, ndlr) sont liées à l'histoire de notre sport. Mais il faut me respecter, j'ai travaillé dur pour être là où je suis", a répété Froome à l'issue de sa victoire. Ces nombreuses interrogations à propos du niveau du Maillot Jaune nous ramènent deux ans en arrière, lorsqu'il avait assommé ses adversaires durant la montée du Mont Ventoux. Les éditions de la Grande Boucle passent et le leader du classement général reste toujours aussi serein, et n'a aucun reproche à se faire. "Je ne vois pas ce que je pourrais faire de plus. Il n'est pas très difficile de rester cool face à ces questions." Imperturbable de bout en bout.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Inflexible face aux policiers, comment Cédric Jubillar justifie les incohérences entre sa version et celle des enquêteurs ?

EN DIRECT - Covid-19 : 12 cas d'infection par le variant Omicron désormais détectés en France

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Omicron : que sait-on de ce variant qui inquiète la planète ?

VIDÉO - Allemagne : les restrictions drastiques imposées aux non-vaccinés divisent

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.