Tour de France 2017 - On boucle la deuxième étape : Kittel s'impose au sprint à Liège, petite frayeur pour Froome

DirectLCI
COMPTE-RENDU - Lors d'une 2e étape longue de 204 km et promise aux sprinteurs, l'échappée du jour n'a, comme attendu, pas pu aller à son terme. Et c'est Marcel Kittel (Quick Step) qui s'est imposé au sprint à Liège. Le Britannique Geraint Thomas conserve le maillot jaune. Christopher Froome a chuté non loin de l'arrivée.

Un scénario sans surprise pour une 2e étape de ce Tour de France 2017 -disputée en partie sous la pluie- promise aux sprinteurs. Les coureurs ont parcouru ce dimanche 204 km entre l'Allemagne et la Belgique, au départ de Düsseldorf jusqu'à Liège. 


Quatre coureurs ont attaqué dès le kilomètre 0, dont 3 Français : Thomas Boudat (Direct Energie), Yoann Offredo (Wanty), Laurent Pichon (Fortuneo) et Taylor Phinney (Cannondale).  L'échappée a tenu une bonne partie de l'étape sans pour autant réussir à creuser un écart conséquent avec le peloton, où les équipes de sprinteurs ne comptaient pas laisser échapper la victoire.


En effet, cette deuxième étape était calibrée pour une arrivée au sprint, avec seulement deux petits cols de 4e catégorie, dont la Côte d'Olne à 12,5 km de l'arrivée. Au final, les sprinteurs se sont expliqués, et l'un des meilleurs spécialistes de l'exercice, Marcel Kittel (Quick Step), s'est imposé. 

Le vainqueur de l’étape

Un sprinteur floqué n°10. L'Allemand Marcel Kittel a donc remporté sa dixième étape sur un Tour de France en s'imposant au sprint devant le Français Arnaud Démare (2e), André Greipel (3e) et Mark Cavendish (4e). Une victoire qui a visiblement ému 

le coureur de la Quick Step, en larmes après avoir franchi la ligne d'arrivée.

Le Français du jour

Yoann Offredo (Wanty) a remporté le prix du coureur le plus combatif pour cette deuxième étape. Il faut dire que le Français, âgé de 30 ans, n'a pas ménagé ses efforts, avec son attaque lancée dès le kilomètre zéro en compagnie avec trois autres coureurs. Accompagné de Phinney, il a tenté d'aller chercher la victoire après que leurs deux compagnons d'échappée ont été rattrapés par le peloton. Avec 30 secondes d'avance à 5 km de l'arrivée, le succès était encore possible. Mais c'était sans compter sur l'accélération du peloton, qui a mis fin au suspense à la flamme rouge du dernier kilomètre.

Le fait du jour

Frayeur pour deux favoris. Une chute à l'avant du peloton a notamment impliqué Christopher Froome (Sky) et Romain Bardet (AG2R-La Mondiale) à 30 km de l'arrivée. Un incident de parcours qui aurait pu avoir des conséquences. Mais plus de peur que de mal finalement : les deux hommes ont rapidement recollé au peloton grâce au travail de leurs coéquipiers.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter