Tour de France : Gérard Holtz soupçonne Vincenzo Nibali de dopage mécanique, Astana le menace de poursuites

Tour de France : Gérard Holtz soupçonne Vincenzo Nibali de dopage mécanique, Astana le menace de poursuites

CYCLISME – Alors que le spectre du dopage semblait enfin s’être (un peu) éloigné de la Grande Boucle, Gérard Holtz, journaliste emblématique de France 2, a relancé le débat sur le vélo électrique d’une insinuation au sujet de Vincenzo Nibali. Elle n’a pas échappé à l’équipe du coureur italien, Astana, qui s’est fendu d’un communiqué agressif.

La petite phrase avait été lâchée vendredi, l’air de rien, sur France 2. Alors que des images du choc entre Christopher Froome et Vincenzo Nibali sont rediffusées à l’antenne dans l’émission Vélo Club, elles inspirent ce commentaire au journaliste Gérard Holtz, voyant la roue arrière du vélo de l’Italien continuer de tourner au sol : "Je n'ai pas mauvais esprit, je suis tout sauf mauvais esprit. Mais ça met un peu de temps à s'arrêter, je trouve..."

C’est peu dire que l’équipe du coureur italien, Astana, n’a pas apprécié. Elle qui a fini par se fendre d’un communiqué dans lequel elle indique que "durant les trois semaines de course, nous avons été soumis aux contrôles de l’UCI quotidiennement, tout étant toujours parfaitement en règle", et se réserver "le droit d'entamer une procédure, au cas où quelqu'un menacerait l'image de l'équipe ou du coureur"... Avant de "remercier ses partenaires Corima Wheels et Ceramic Speed Bearings pour lui avoir fourni de si bons produits qui, apparemment, mettent plus de temps à s’arrêter en cas de chute" !

Une caméra thermique conçue par l'armée française pour détecter les moteurs

Le débat est ancien. La roue arrière est la roue motrice d’un vélo, et de nombreux tests ont déjà prouvé que, sans moteur, elle pouvait continuer à tourner ainsi à même le sol. Toutefois, plusieurs cyclistes se sont déjà fait prendre en flagrant-délit et des soupçons de ce type pèsent sur le peloton international depuis de longs mois.

À RELIRE >>  Tour de France 2015 : le spectre du vélo électrique ressurgit

"Depuis le début de ce Tour de France, plus de 1500 vélos sont passés devant la caméra thermique haute définition mise au point par les ingénieurs du Commissariat à l'énergie atomique, avait, pour sa part, indiqué vendredi Thierry Braillard, le secrétaire d'Etat aux Sports, présent sur le plateau du Vélo Club. On peut rassurer : sur ce Tour, il n'y a rien sur la fraude technologique." On peut, en tout cas, surtout rappeler que le soupçon n’est pas une preuve. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : "Le temps joue contre nous", prévient le chef des pompiers du Var

SONDAGE EXCLUSIF : Forte percée de Valérie Pécresse, Emmanuel Macron toujours en tête

EN DIRECT - Covid-19 : près de 60.000 nouveaux cas en 24 heures, record de la 5e vague

Télétravail : Élisabeth Borne annonce un objectif de "5000 contrôles par mois" dans les entreprises

VIDÉO - Fermeture des discothèques : le monde de la nuit entre colère et incompréhension

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.