Tour de France - On boucle la 19e étape : Edvald Boasson Hagen l’emporte en solitaire, Bardet toujours deuxième au général

Tour de France - On boucle la 19e étape : Edvald Boasson Hagen l’emporte en solitaire, Bardet toujours deuxième au général

CYCLISME
DirectLCI
SOLITAIRE - Dans un final intense constitué de nombreuses attaques, Edvald Boasson Hagen a placé une accélération décisive à deux kilomètres de l'arrivée pour s'imposer en solitaire, lors de la 19e étape du Tour de France à Salon-de-Provence. Il s’agit de la troisième victoire d’étape du Norvégien dans la Grande Boucle.

Boasson Hagen a mis le coup d’accélérateur au bon moment. Parti en échappée au sein d’un groupe de 20 coureurs, comptant près de 10 minutes d’avance sur le peloton durant la course, le Norvégien a ensuite pris part à la cassure survenue à 17 kilomètres de l’arrivée. 


Dans un final intense constitué de nombreuses attaques, le coureur de 30 ans a placé une accélération qui a cloué sur place les huit autres coureurs, pour finalement s'imposer en solitaire lors de la 19e étape du Tour de France à Salon-de-Provence. Il s’agit de la troisième victoire d’étape de Edvald Boasson Hagen dans la "Grande Boucle", sa première depuis 2011. Le peloton arrive quant à lui avec environ 12'27'' de retard.


Au classement général, rien ne bouge, Christopher Froome reste solidement accroché à son maillot jaune, devant Romain Bardet, à 23 secondes, et Rigoberto Uran, à 29 secondes.

Le vainqueur du jour

Enfin ! Deux semaines après le photo-finish cruel qui l’avait privé de la victoire à Nuit-Saint-Georges, au profit de l’Allemand Marcel Kittel, qui a depuis quitté les routes du Tour, le Norvégien Edvald Boasson Hagen a enlevé la 19e étape à Salon-de-Provence, en surprenant ses compagnons d’échappée à deux kilomètres de l’arrivée. Sur un rond-point, le Norvégien a pris une trajectoire différente, passant à droite, et en a ainsi profité pour lâcher le groupe de huit coureurs qui l'accompagnait.

Le Français du jour

D’abord parti en échappée dans un groupe de vingt coureurs, dont le récidiviste Thomas de Gendt (Lotto Soudal), ou encore ses coéquipiers français de Direct Energie Lilian Calmejane et Romain Sicard, le vétéran Sylvain Chavanel, 38 ans, a tenu la cadence durant toute l’étape, tentant même sa chance en attaquant après la cassure survenue à 17 kilomètres de l’arrivée, en compagnie de huit autres coureurs, dont le vainqueur de l’étape Edvald Boasson Hagen (Dimension Data). Il finira finalement sixième de l’étape du jour.

Le fait du jour

La plis longue étape du Tour, 222 kilomètres, reliant Embrun à Salon-de-Provence, a eu raison de deux nouveaux coureurs. Timo Roosen (Lotto-NL Jumbo) a abandonné, suivi du Tchèque Ondrej Cink (Bahrain-Merida), souffrant du genou gauche. Le Néerlandais était 115e du classement général. Ils sont désormais 168 à continuer la route.

Plus d'articles

Lire et commenter