Tour de France - On boucle la 20e étape : Dumoulin pour une seconde devant Froome, qui remonte sur le podium

Tour de France - On boucle la 20e étape : Dumoulin pour une seconde devant Froome, qui remonte sur le podium

CYCLISME
DirectLCI
RECAP’ – Le Néerlandais Tom Dumoulin a conforté sa deuxième place sur le podium en s’adjugeant ce samedi le contre-la-montre entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Battu d'une seconde, Chris Froome réalise cependant la bonne opération du jour en remontant à la troisième place. Mais la victoire finale semble désormais promise à son coéquipier, Geraint Thomas, toujours en jaune.

Ils sont bien les trois hommes forts de ce Tour de France. Et jusqu’au bout, ils auront bataillé. A l’arrivée de la 20e étape ce samedi, un contre-la-montre relevé de 31 km entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette, le podium de cette édition 2018 s’est définitivement dessiné. 


Deuxième du général, Tom Dumoulin (Sunweb) remporte cette avant-dernière étape en soufflant la victoire sur la ligne à Chris Froome pour une toute petite seconde. Le Britannique se console avec la troisième place sur le podium, chipée à Primoz Roglic  (Lotto-Jumbo), vainqueur la veille. Le maillot jaune Geraint Thomas (Sky) a quant à lui géré son effort pour prendre la troisième place à 14 secondes. La concurrence est loin. Le premier Français, Romain Bardet (AG2R La Mondiale), finit ainsi 22e.

Le vainqueur du jour

Le champion du monde en titre du contre-la-montre a montré qu’il était bien un spécialiste de l'exercice. Tom Dumoulin signe sa seconde victoire sur le Tour de France, deux ans après s’être imposé dans un chrono quasi-similaire à la Caverne du Pont-d’Arc. En terre basque, le long des 31 km du tracé séparant Saint-Pée-sur-Nivelle d’Espelette, le Néerlandais a parfaitement géré son effort pour souffler la victoire à Chris Froome pour une toute petite seconde au terme d’une bataille à distance entre les deux hommes qui sont restés dans les mêmes temps de passage jusqu’à la ligne d’arrivée.


Un lot de consolation pour le coureur de Sunweb qui n’avait pas grand-chose à espérer pour le classement général face à un autre spécialiste du chrono en la personne de Geraint Thomas. En tête aux premiers intermédiaires, le Gallois, hormis une frayeur dans un virage, ne s’est en effet jamais mis en danger et a bouclé la journée avec la troisième place de l’étape. Mais surtout la perspective, sauf improbable accident, de finir sa soirée sur les Champs-Elysées en jaune et d’inscrire son nom au palmarès 2018. 


La mauvaise opération du jour est pour Primoz Roglic  (Lotto-Jumbo). Vainqueur la veille et 3e au général le matin, il n’a pas réussi à lutter face au trio de fusées et s'est contenté d’une honorable mais inutile 8e place (+1’12") qui le fait dégringoler du podium au profit de Froome.

Le Français du jour

Premier Français de l’étape, mais loin du vainqueur du jour (22e à 1’56"), sur un parcours accidenté qui pouvait lui convenir, Romain Bardet finit sur une bonne note. Le leader d’AG2R La Mondiale grappille une place au général et devrait finir l’édition 2018 à la 6e place, à 6’57" de Thomas, après avoir doublé Mikel Landa au classement.

À suivre

Derniers tours de roues dimanche avec l’ultime étape vers Paris. Sauf énorme surprise, Geraint Thomas (Sky) n’est donc plus qu’à 116 km de son tout premier sacre sur la Grande Boucle. Les rescapés s’élanceront de Houilles pour rallier le circuit final des Champs-Elysées. Les derniers sprinters encore en lice, dont Arnaud Démare, devraient sans surprise se disputer la victoire.

En vidéo

Tour de France 2018 : la 21e étape dans l'oeil d'Arnaud Démare

Et les cocoricos sont de mise : Julian Alaphilippe (Quick-Step Floors) va repartir avec le maillot à pois de meilleur grimpeur. Pierre Latour (AG2R La Mondiale) termine quant à lui avec le maillot blanc de meilleur jeune. Intraitable depuis la 2e étape, Peter Sagan (Bora) a pour sa part déjà assuré son maillot vert de meilleur sprinter, après avoir déjà emmagasiné deux victoires d’étape et trois deuxièmes places.

Lire et commenter