Tour de France – On boucle la 7e étape : la passe de trois pour Marcel Kittel à la photo-finish devant Boasson-Hagen

DirectLCI
COMPTE-RENDU – Ce vendredi, l'Allemand Marcel Kittel a une nouvelle fois montré sa toute-puissance dans la discipline du sprint avec un troisième succès, son deuxième consécutif, lors de la 7e étape du Tour qui reliait Troyes et Nuits-Saint-Georges.

C’était quasiment joué d’avance. Ce vendredi, lors de la 7e étape du Tour qui reliait Troyes et Nuits-Saint-Georges et longue de 214 kilomètres, la décision s’est fait une nouvelle fois au sprint, avec l'Allemand Marcel Kittel (Quick Step) qui a devancé de très peu le Norvégien Edvald Boasson Hagen (Dimension Data). Dès le départ de l'étape, un groupe de quatre coureurs, composé de deux Français, d’un Italien et d’un Néerlandais, était parti en échappée avant d’être rattrapé à 6 kilomètres de l’arrivée.

Le vainqueur de l'étape

Il dévore littéralement les étapes de sprint dans cette première semaine du Tour de France. Dans une étape taillée pour lui, longue de 214 kilomètres, l'Allemand Marcel Kittel (Quick Step) a une nouvelle fois fait parler son explosivité lors du sprint final en devançant à la photo-finish le Norvégien de la team Dimension Data, Edvald Boasson Hagen. Il s'agit de son troisième succès sur ce Tour et de son douzième sur l'ensemble de sa carrière sur la "Grande Boucle". Il chipe ainsi le maillot vert à Arnaud Démare (FDJ). Enfermé avant l'emballage final, le champion de France ne figure pas dans le Top 10 de l'étape. C'est en revanche le cas de son rival, Nacer Bouhanni (Cofidis), classé huitième.

Les Français du jour

Partis dès le premier kilomètre de l'étape, les Français Maxime Bouet (Fortuneo) et Yohann Gène (Direct Energie), accompagnés de l'Italien Manuele Mori (UAE) et le Néerlandais Dylan Van Baarle (Cannondale), ont fait la course en tête pendant la majeure partie de la journée, avant d'être rattrapés cruellement à 6 kilomètres de l'arrivée.

Le fait du jour

La rivalité entre Arnaud Démare et Nacer Bouhanni est plus que jamais d'actualité. Ce vendredi, à l'approche de la ligne d'arrivée, les deux hommes, respectivement dans les équipes FDJ et Cofidis, ont joué des coudes, entretenant l'animosité qui existe entre les deux hommes. 

Suivez le Tour de France sur notre page spéciale

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter