Tour de France : quand Froome se paie Laurent Jalabert et Cédric Vasseur, les consultants de France Télévisions

Tour de France : quand Froome se paie Laurent Jalabert et Cédric Vasseur, les consultants de France Télévisions

SUSPICIONS - Mardi, deux consultants de France Télévisions avaient lourdement mis en doute les performances du maillot jaune Christopher Froome. Ce jeudi, à l’issue de la 12e étape, le Britannique a réagi aux déclarations des deux anciens coureurs.

Il y a des limites à ne pas dépasser. En faisant part de leurs doutes quant aux performances de Christopher Froome, Laurent Jalabert et Cédric Vasseur sont sortis de leurs rôles de consultants cyclistes mardi. Et le maillot jaune leur a très diplomatiquement fait comprendre qu’il y avait des choses à ne pas dire.

Des moteurs dans le vélo ?

Tout débute mardi : Froome remporte en solitaire la 10e étape après avoir lâché tous ses concurrents dans l’ascension finale de La Pierre-Saint-Martin. Cédric Vasseur, commentateur sur France Télévisions et ex-président de l'association internationale des coureurs (CPA) dit alors avoir "l’impression [pour Froome] que le vélo pédale tout seul. C'est surprenant et même déroutant pour ses adversaires. On a l'impression qu'il [Froome] est en difficulté et, subitement, il s'envole". Le lendemain, l'ancien coéquipier de Lance Armstrong déplore l'absence de contrôles techniques des vélos.

EN SAVOIR + >> Tour de France 2015 : le spectre du vélo électrique ressurgit

Des propos qui trouvent un écho auprès de Laurent Jalabert, lui aussi consultant vélo pour le groupe d’audiovisuel public, diffuseur du Tour de France. "On s'est senti un peu mal à l'aise devant cette facilité qui contrastait avec la détresse vécue par les trois premiers du Tour de l'année dernière, constate celui qui avait été contrôlé positif à l’EPO sur la Grande Boucle en 1998 et mis en cause dans une enquête sénatoriale en 2013.

"Culotté" et "décevant"

"C'est assez culotté venant de Vasseur et Jalabert, a réagi ce jeudi le Britannique lors du point presse qui a suivi l'arrivée de la 12e étape au Plateau de Beille (Ariège). C'est surtout décevant de la part de coureurs qui ont inspiré beaucoup de monde. Aujourd'hui ils se déprécient et ils déprécient des coureurs et une équipe propre. Ce n'est pas correct de faire passer ce message aux fans."

Le vainqueur du Tour de France 2013 a reçu un soutien assez inattendu : celui de Manuel Valls. Présent sur le Tour ce jeudi, le Premier ministre a plaidé pour la présomption d’innocence : "Soyons prudents. Ne jetons pas la suspicion sur un coureur, sur une équipe et sur l’ensemble du Tour."

A LIRE AUSSI
>>
Notre page spécial Tour de France 2015

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Un rappel vaccinal pour le Covid-19 tous les ans ? "Personne ne sait" mais "c'est plausible", selon Alain Fischer

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

VIDÉO - "Ça ne finit pas de tomber" : la galère des automobilistes bloqués par la neige sur l’A89

Covid-19 : pourquoi l'OMS a-t-elle nommé le nouveau variant "Omicron" ?

EN DIRECT - Présidentielle 2022 : Éric Zemmour reconnaît un geste "fort inélégant" au lendemain de son doigt d'honneur

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.