132 millions d’euros de dette pour l’ex-Poitou-Charentes, Ségolène Royal pointée du doigt pour sa mauvaise gestion

132 millions d’euros de dette pour l’ex-Poitou-Charentes, Ségolène Royal pointée du doigt pour sa mauvaise gestion
ÉCONOMIE

Sans sa fusion avec l’Aquitaine et le Limousin, la région Poitou-Charentes aurait vraisemblablement fait faillite. Les résultats d’un audit commandé par la nouvelle région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes font état d’une dette de 132 millions d’euros pour l’ex-région de Ségolène Royal. La gestion de cette dernière est d'ailleurs mise en cause et l’opposition lui demande des explications.
Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent