132 millions d’euros de dette pour l’ex-Poitou-Charentes, Ségolène Royal pointée du doigt pour sa mauvaise gestion

DirectLCI
Sans sa fusion avec l’Aquitaine et le Limousin, la région Poitou-Charentes aurait vraisemblablement fait faillite. Les résultats d’un audit commandé par la nouvelle région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes font état d’une dette de 132 millions d’euros pour l’ex-région de Ségolène Royal. La gestion de cette dernière est d'ailleurs mise en cause et l’opposition lui demande des explications.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter