A Belle-Île-en-Mer, les agriculteurs fustigent le transport coûteux de leurs marchandises

DirectLCI
Dans le Morbihan, les agriculteurs de Belle-Île-en-Mer doivent s'acquitter de sommes exorbitantes pour transporter leurs marchandises sur le continent. D'autant qu'ils ne touchent plus d'aides au transport, depuis le début de l'année. Chaque exploitation de l'île doit débourser près de 6000 euros par an pour expédier sa cargaison.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter