À Cuba, le marché parallèle du cigare prospère avec l'ouverture du pays

DirectLCI
Le cigare est un symbole défendu par Fidel Castro en personne. Depuis deux ans, chaque touriste est autorisé à ramener une cinquantaine de cigares chez lui. En théorie, l'économie de ce tabac est entièrement régie par l'État. Mais en pratique, les vendeurs à la sauvette profitent de l'arrivée massive des touristes. À l'abri des regards, une boîte de cigares vendue au marché noir coûte une centaine d'euros, deux fois moins que chez les vendeurs officiels.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter