A Paris, plus d'opticiens et de supérettes, moins de librairies

ÉCONOMIE

Selon une étude dévoilée mercredi, le nombre de commerces parisiens est quasiment stable depuis trois ans, mais l'on observe de grande disparités en fonction de l'activité, avec par exemple 18% d'opticiens en plus, mais 10% de libraires en moins. Détails.
Lire et commenter