Abattoirs AIM : la justice examine le sort de l’entreprise

L’avenir des 600 salariés des abattoirs normands AIM se joue mardi. La direction de l’entreprise va demander son placement en redressement judiciaire, elle espère pouvoir trouver un repreneur. Les salariés eux redoutent un scénario similaire à celui de Gad.
ÉCONOMIE

L’avenir des 600 salariés des abattoirs normands AIM se joue mardi. La direction de l’entreprise va demander son placement en redressement judiciaire, elle espère pouvoir trouver un repreneur. Les salariés eux redoutent un scénario similaire à celui de Gad.
Lire et commenter